Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 29Article 545005

General News of Tuesday, 29 September 2020

Source: stopblablacam.com

Gestion des fonds Covid-19: le régime mis pour pression pour publier le rapport sur les dépenses

Le Cameroun n’a pas encore rendu public le rapport semestriel des dépenses publiques liées à la lutte contre la pandémie du Covid-19 et ses conséquences socio-économiques. Ce document, témoin d’une gestion transparente des fonds publics décaissés dans le cadre de cette crise sanitaire, devrait répertorier l’ensemble des opérations financières exécutées.

Selon la circulaire du 22 juillet précisant les modalités d’organisation, de fonctionnement et de suivi-évaluation du Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales, la production de ce rapport incombe au ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motazé (photo).

«?Le ministre chargé des Finances produit un rapport consolidé sur la base des rapports d’activités transmis par les chefs des départements ministériels concernés. Il produit et publie un rapport semestriel sur les dépenses liées à la lutte contre la Covid-19?», stipule la disposition 3.5 de cette circulaire.

Débat

D’après le même texte, le Minfi dispose d’un délai de 30 jours à partir de la fin du semestre, pour rendre sa copie. Alors que nous sommes rendus à la fin du mois de septembre 2020, des sources internes au ministère des Finances soutiennent que le gouvernement n’est pas encore hors délai pour la publication de ce rapport.

«?Le premier cas de coronavirus a été annoncé le 6 mars 2020. Le premier semestre de lutte contre la pandémie n’a été atteint que le 6 septembre 2020. En y ajoutant le délai de 30 jours, le gouvernement dispose jusqu’au mois d’octobre pour publier le premier rapport?», explique un fonctionnaire.

Mais cet avis ne fait pas l’unanimité. Certains acteurs font prévaloir que la lutte contre le coronavirus n’a pas commencé au Cameroun avec la découverte du premier cas survenue le 6 mars à Yaoundé. Avant cette date, le gouvernement s’était déjà déployé à travers plusieurs initiatives pour barrer la route à la nouvelle grippe virale. Dans ce cadre, des dépenses ont été ordonnées depuis, au moins, le mois de février par les autorités sanitaires.

«?Du point de vue des dépenses totales effectuées, la riposte sanitaire a coûté au cours des cinq derniers mois un montant total de 21,?974 milliards de FCFA?», indiquait, le 24 juillet dernier, le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie. Ce qui confirme cette hypothèse.

Nécessité

Dans sa loi des finances rectificative 2020, le gouvernement a fixé à 180 milliards de FCFA la dotation budgétaire dédiée au Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales. Et depuis plusieurs mois, des responsables politiques de l’opposition dénoncent «?l’opacité?» qui entoure la gestion de ces fonds. Le député Jean-Miche Nintcheu, du Social Democratic Front, soupçonne même des détournements de fonds.

Les mêmes craintes sont formulées par des organismes de la société civile, dont l’ONG internationale Human Right Watch (HRW). Dans une tribune signée Sarah Saadoun, chercheuse de Human Rights Watch, et publiée le 24 septembre dernier par le journal Le Monde, HRW allègue que la gestion ressources du fonds de solidarité s’est fait «?dans le plus grand secret?», rendant «?impossible?» la traçabilité des ressources publiques.

Dans ce contexte, la publication du rapport semestriel sur les dépenses engagées par l’État dans le cadre de sa riposte anti-Covid-19 pourrait permettre d’assouvir ce besoin de transparence.

Au 23 septembre 2020, le Cameroun a enregistré 20?712 cas, dont 418 décès. La prise en charge des malades se fait en principe aux frais de l’État qui devrait supporter également le coût des tests de Covid-19.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter