Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 05Article 532495

General News of Wednesday, 5 August 2020

Source: Cameroon Info

Gestion des Fonds COVID: la CRTV vole au secours du ministre René Sadi

Au journal parlé de 13 heures ce 5 août 2020, la chaîne publique a consacré un mini dossier au traitement de cette actualité; dénonçant une cabale contre le ministre de la Communication.
René Emmanuel Sadi est un homme intègre et le ministère de la Communication qu’il dirige n’a pas reçu 8 milliards de FCFA dans le cadre de la lutte contre le COVID-19. C’est le message martelé par la CRTV Radio ce mercredi 5 août 2020. Le média d’Etat a consacré un mini dossier à cette actualité dans son journal de la mi-journée.

Une tranche d’information ouverte par l’éditorial de Jean Atangana, le directeur des rédactions radio de la chaîne. Avant la revue de la presse, signée de Vincent de Paul Atangana, le rédacteur-en-chef. Pour l’un et l’autre, l’objectif était le même, laver l’honneur du ministre de la Communication, président du conseil d’administration de la CRTV.

Tout est parti d’un éditorial signé du journaliste Sismondi Barlev Bidjocka et diffusé le 2 août sur les antennes de RIS Radio dont il est le promoteur. Notre confrère a affirmé que le ministère de la Communication (MINCOM) avait reçu 8 milliards de FCFA de l’enveloppe gouvernementale dédiée à la riposte au Coronavirus; insinuant au passage un possible détournement de deniers publics.

Le lendemain, 4 août, M. Bidjocka a publié un autre texte. Cette-fois, il accusait le porte-parole du gouvernement de l’avoir fait séquestrer et déshabiller dans son bureau, en présence de ses enfants.

Une sortie qui a poussé Félix Zogo, le secrétaire général du MINCOM, a publié une mise au point un peu plus tard dans la soirée. Le document balaie d’un revers de la main toutes les informations du journaliste qui serait mue par «des intentions malveillantes», selon le propos du Pr Zogo.

C’est alors que la CRTV est rentrée en jeu. D’abord à travers un premier éditorial, signé avec le journal de 13 heures, par Madeleine Soppi Kotto, directeur des rédactions TV.

A la fin de tout ceci, Sismondi Barlev Bidjocka en a eu pour son grade, au point où même sa casquette de journaliste a été remise en question.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter