Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 29Article 599209

General News of Saturday, 29 May 2021

Source: Info Matin n°875

Gendarmerie nationale : 35647 candidats pour 3340 places

Les élèves gendarmes Les élèves gendarmes

Ces jeunes Camerounais qui frappent aux portes ont pris part le week-end dernier, aux épreuves écrites du concours d’entrée à la gendarmerie nationale qui se sont déroulées dans tous les chefs-lieux des régions administratives du Cameroun.

De jeunes Camerounais des deux sexes ont répondu présents aux épreuves écrites du concours d’entrée à la gendarmerie nationale. Ils étaient en tout 35647 candidats, soit 28810 pour les élèves gendarmes, 6705 pour les élèves sous-officiers et 132 pour les élèves sous-officiers option santé militaire. Les épreuves se déroulaient dans les dix chefs-lieux de région du Cameroun. Les candidats ont subi les épreuves de langues, culture générale, dissertation ou mathématique et l’épreuve de spécialité option santé militaire.

Pour ce qui est de la région du Centre, siège des institutions, Yaoundé était le centre d’examen. Ainsi, le Lycée général Leclerc a abrité, le samedi 22 mai 2021, le déroulement des épreuves écrites du concours pour le recrutement des élèves sous-Officiers, dans la région du Centre. Et le dimanche 23 mai 2021, dans le cadre du même recrutement. Dimanche, le 23 mai le Lycée de Ngoa Ekelle, le Lycée bilingue d’application et le Lycée général Leclerc, ont accueilli les candidats au concours des élèves gendarmes.Sous la supervision du Colonel Ze Onguene, directeur central de la coordination adjoint, les épreuves se sont déroulées sans incident, en droite ligne des directives du haut commandement ayant prescrit le strict respect des mesures barrières.



En effet, c’est le 15 décembre 2020 que le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (Mindef), Joseph Bed Assomo a signé l’avis de concours. Suivi par la note de service portant organisation, déroulement des épreuves, le 18 janvier 2021. Cet avis de concours indiquait que 3340 personnels non officiers allaient être recrutés pour le compte de la gendarmerie nationale. Après les dépôts de dossiers, suivi des épreuves physiques, seuls les candidats admis étaient appelés à prendre part aux épreuves écrites qui se sont déroulées le week-end dernier. La suite de la procédure prévoit, les visites approfondies et finalement la liste des candidats déclarés définitivement admis. Le début de la formation si les dates initiales sont maintenues est prévu au 15 juillet 2021.


Ce recrutement au sein de la gendarmerie nationale s’inscrit dans le vaste chantier de rajeunissement des Forces de Défense et de Sécurité engagé par le président de la République, chef des forces armées. Les jeunes gens dont l’âge varie entre 18 et 25 ans, titulaires du Bepc pour les élèves gendarmes, du probatoire et d’un diplôme d’infirmier d’état pour les élèves sous-officiers et les élèves sous-officiers, option santé militaire.


Les 3340 jeunes hommes et femmes viendront étoffer l’effectif déjà considérable de cette force de deuxième catégorie dont les sollicitations dans la lutte contre la criminalité et le terrorisme se font de plus en plus nombreuses. Il vient à la suite de celui portant recrutement de 2200 commandos d’élite en faveur du Bataillon d’intervention rapide (Bir), dont le début de la formation est annoncé pour le 1er juin prochain dans les camps Bir de Maroua Salak à l’Extrême-Nord et Limbe dans la région du Sud-Ouest.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter