Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 03Article 517642

General News of Wednesday, 3 June 2020

Source: 237online.com

Gérontocratie: à la mangeoire ad vitam eternam !


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Intégré la Fonction publique le 31 décembre 1960, au grade d’ingénieur des ponts et chaussées et des services techniques de l’État, Marcel Niat Njifendji bénéficiant des avantages des décrets du président de la République, n’a eu droit qu’à un traitement princier.

Suffisant pour se bâtir une fortune. Scandale immobilier ! En décembre 2017, des informations révélées par le « National Weekly The Post » et l’hebdomadaire « Repères » sur le coût des travaux de réfection de la résidence de fonction du président du Senat ont provoqué un tollé au sein de l’opinion. Fin 2017 en effet, le numéro 1 de la Chambre haute du Parlement a enfin aménagé dans sa résidence officielle de fonction, sise au quartier du Lac, non loin de l’Enam. Des lieux autrefois occupé par le général Pierre Sémengué, alors chef d’état-major des armées. Les travaux de réhabilitation de cet édifice imposant qui abrite aussi le cabinet du Sénat et l’ameublement auront coûté près de deux milliards de Fcfa.

Depuis son élection en tant que sénateur en 2013, le président continuait d’occuper sa maison personnelle, sise à la descente Vallée-Nlongkak à Yaoundé. D’après son entourage, il s’y sentait très à l’étroit. Si bien que, sauf impératifs professionnels, dès vendredi il s’empressait de rejoindre son vaste domaine de Bangangté, où il est tout à son aise.


Coup d’Etat manqué

Intégré la Fonction publique le 31 décembre 1960, au grade d’ingénieur des ponts et chaussées et des services techniques de l’État, l’homme sera détaché à l’Énergie électrique du Cameroun (Enelcam) le 6 décembre 1962, où il est responsable du Bureau d’Études.En 1965, il est nommé Chef du service Études et Travaux neufs suite à la création de l’Edc (Société d’électricité du Cameroun), poste qu’il occupe de 1965 à 1972.Le 1er janvier 1973, il est nommé directeur général adjoint de l’Edc après avoir assumé quelque temps les fonctions d’attaché au directeur général chargé des études et de la programmation. De mai 1974 à avril 1984 et de septembre 1989 à juillet 2001, il est Directeur Général de la Société nationale d’Électricité du Cameroun (Sonel), société née de la fusion des sociétés préexistantes dont Enelcam, Edc et Powercam.


Il fait sa première entrée au gouvernement le 7 septembre 1990 au 26 avril 1991 comme ministre du Plan et de l’Aménagement du territoire cumulativement avec son poste de Dg de la Sonel. Le 9 avril 1992, il est nommé Vice-premier ministre chargé des Mines, de l’eau et de l’énergie en conservant toujours ses fonctions de patron de la Sonel. La même année, il est député pendant quelques mois avant de démissionner suite à sa deuxième nomination comme Dg de la Sonel. Il passera 8 mois à la prison de Kondengui au lendemain du coup d’Etat manqué du 6 avril 1984. De 2003 à 2007, Niat Njifenji est porté à la tête de la mairie de la ville de Bangangte. Le 8 mai 2013, il est nommé sénateur puis désigné premier président du Sénat avec 86 voix sur 100, le 12 juin 2013. Cinq ans plus tard, le revoici reconduit envers et contre tous…

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter