Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 27Article 615907

Actualités of Friday, 27 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Fusillade de Bali : Anne Féconde Noah dédouane l’armée camerounaise

Elle leur demande de déposer les armes Elle leur demande de déposer les armes

• Anne Féconde Noah pointe du doigt les groupes séparatistes

• Elle leur demande de déposer les armes

• Sa réaction fait suite à la fusillade de Bali

Comme si son patron n’a pas été assez clair, Anne Féconde Noah porte-parole de Cabral Libii a fait une publication pour dénoncer les voix qui s’élèvent pour demander à l’armée d’arrêter la guerre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. La militante du PCRN estime qu’il est « injuste » de ne pas demander aux séparatistes d’en faire autant.

Anne Féconde Noah va plus loin en comparant les auteurs des exactions à la secte islamique de Boko Haram. Confirmant la thèse de l’armée, elle attribue le massacre des fidèles de l’église de Bali aux sécessionnistes. Les militaires ne peuvent pas commettre une telle atrocité selon cette dernière.

« Lorsqu’on en arrive à tuer ses propres compatriotes dans une église, un lieu sacré, en quoi est-on différent des miliciens de Boko haram qui semaient la mort dans les mosquées? Qu’en pensent les ONG ? Et les leaders d’opinion qui ont fait de cette crise meurtrière un argument de conquête nous apprendront-ils que c’est l’armée Nationale qui aurait prémédité et perpétré cette autre horreur ? », s’interroge-t-elle.

Pour rappel, au moins une personne a perdu la vie lors d’une fusillade dans une église à Bali dans la région anglophone du Nord-Ouest. L’armée attribue ces actes atroces aux groupes armés séparatistes qui, à leur tour pointent du doigt les militaires camerounais. L’armée camerounaise tout comme ces groupes armés ont été reconnus coupables d’exactions dans ces parties du pays.

CamerounWeb vous propose l’intégralité de la tribune de Anne Féconde Noah

Ça ne conviendra pas aux thèses inhumaines qui rentabilisent la mort mais le fait est que:
1- L’on sait quand on harangue un peuple pour qu’il s’engage dans une guerre mais personne ne sait quand elle s’arrête ;

– Pour arrêter une guerre asymétrique il est impératif que tous les protagonistes le désirent et le décident. En l’espèce, c’est INJUSTE et de MAUVAISE FOI de demander UNIQUEMENT au Gouvernement de stopper la guerre , tout en continuant d’ignorer les abominations commises et assumées par les séparatistes. A quoi jouent-ils?

Il faut leur demander de déposer les armes avec la même ardeur qu’on utilise pour inviter les pouvoirs publics à trouver des solutions.

2- Personne ne va à une négociation sans intention de faire des concessions. Le discours selon lequel 《 on va dialoguer seulement quand vous aurez accepeté toutes nos conditions 》 est conflictogène, il dépeint une volonté évidente de continuer de tuer les populations civiles et je parle des véritables civiles.

Si l’on doit avoir 100% de ses conditions avant de dialoguer, alors le dialogue est sans objet.

– La solution à la crise dans le NOSO est certes politique, mais pour que la politique s’exprime les canons doivent se taire , les canons des séparatistes d’abord , et aussi.

Au final…les principales victimes sont ces populations civiles anglophones. A Douala et à Yaoundé , on politise , on pérore , on capitalise , mais au NOSO des femmes , des enfants , des hommes meurent et meurent encore.
C’est douloureux tout ça.

Rejoignez notre newsletter!