Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 11Article 607489

Actualités of Sunday, 11 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Fridolin Nke accuse Maurice Aurelien Sosso d’entretenir la fraude à l’université de Yaoundé I

La fraude qui est en train d’être faite à l’université La fraude qui est en train d’être faite à l’université

Les examens de licence au département de philosophie de l’université de Yaoundé I ont été entachés de fraude.

Fridolin Nke, enseignant de ce département a saisi le recteur pour annulation de ces résultats.

Maurice Aurelien Sosso muet, préfère protéger le chef de département.

Jusqu’à quand Maurice Aurelien Sosso va-t-il protéger les fraudeurs du département de philosophie de l’université de Yaoundé I. Cette question revient dans la bouche de plusieurs enseignants de cette université inquiets du niveau de fraude qu’il y aurait eu lors des examens de licence III au département de philosophie. Fort de cette fraude l’enseignant de philosophie Fridolin Nke a saisi le plus haut responsable de l’établissement universitaire aux fins d’annulation de ces examens. Curieusement le recteur est resté bouche-B et n’a rien dit sur cette question. Ce qui a provoqué la colère de Fridolin Nke qui menace. « Le 8 aout, si rien n’est fait à l’université, si le recteur de l’université encourage la fraude qui est en train d’être faite à l’université, et le tribalisme au département de philosophie, je n’aurai d’autres choix que de saisir le juge administratif », a déclaré Fridolin Nke lors de son direct de dimanche dernier.

Risque d’annulation

Pour contester de manière officielle les résultats de ces examens, « j’ai servi à Monsieur Sosso un recourt gracieux pour qu’on tienne compte de mes sujets d’examens et de droits à l’université de Yaoundé I et ce de manière régulière », lance le philosophe. Fridolin Nke se dit déterminé de faire annuler les résultats des examens de la licence III. Selon lui, ces examens ont été entachés par une fraude organisée par le chef de département de philosophie le professeur Emile Kemogne. Il dit avoir informé le ministre de l’enseignement supérieur de cette fraude et le premier ministre. Fridolin Nke affirme qu’il y aura une conséquence désastreuse car ses avocats et lui vont contester les licences qui seront attribuées aux étudiants. Selon lui, il s’agit de fausses licences obtenues au moyen d’une fraude organisée et au moyen des abus et violation des droits des étudiants. Si cette procédure est enclenchée contre l’université de Yaoundé I, il s’agira d’une énième procédure judiciaire engagée contre cette université au courant de l’année 2021.

Rejoignez notre newsletter!