Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 22Article 591886

General News of Thursday, 22 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Franck Essi revient sur la situation des militants du CPP incarcérés à Douala

Invités à la matinale de la Radio Abk, le secrétaire général Cameroon People Party a indiqué que plusieurs de leur militant qui n’ont pas participé aux marches du Mrc ont été rretés.

'' Le 18 septembre 2020, lors de notre traditionnelle réunion du vendredi en noir, il était question d'informer nos militants de la non-participation du CPP aux marches du MRC. Au sortir de cette réunion, 04 participants ont été arrêtés et jusqu'à ce jour, ils sont privés d'un certain nombre de liberté. Ils sont accusés d'insurrection par le tribunal militaire et sont passibles de peine d'emprisonnement à vie. C'est un scandale." Affirmé Franck Essi sur les ondes de Abk.

En date du 22 septembre 2020, les camarades NTSAMA ETIENNE, MOUSSA BELLO, TEHLE MEMBOU et MIRA ANGOUNG sont déférés devant le Commissaire du Gouvernement près le Tribunal militaire du Littoral à Douala.

Toujours privés de l’assistance de leurs avocats, ils sont présentés au juge d’instruction militaire Mr EYIMI Christian Jimmy qui va les placer en détention provisoire le même soir pour une durée de 6 mois.

Après plusieurs diligences effectuées au greffe, la multiplication du dossier est refusée à la défense en violation de l’article 165 al 5b du Code de procédure pénale.

Suite à cette audition, la demande de liberté provisoire de ces camarades sera purement et simplement rejetée par le juge d’instruction militaire Mr EYIMI Christian Jimmy.

Le 24 février 2021, le juge d’instruction militaire Mr EYIMI Christian Jimmy rend une ordonnance de renvoi dans laquelle il conclut qu’il existe suffisamment d’éléments pour que nos camarades dont le seul pêché est d’avoir participer à une réunion qui avait pour but d’expliquer la position de non-participation de SUFC aux manifestations du 22 septembre 2020, soient poursuivis pour les infractions de conspiration de révolution et d’insurrections, toutes punies par l’emprisonnement à vie.

Le 13 avril 2021 en fin de soirée, nos camarades ont été informés qu’ils comparaitront devant le Tribunal Militaire du Littoral en audience publique pour être jugés des infractions retenues à leur égard par le juge d’instruction.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter