Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 16Article 562913

General News of Wednesday, 16 December 2020

Source: www.camerounweb.com

Fragilisation du MRC : Celestin Djamen démarre son opération le 22 dec à Ngaoundere

Célestin Djamen n’est pas en vacance. Quelques heures après avoir la claqué la porte au MRC, il est annoncé dans l’Adamaoua le 22 décembre prochain. Célestin Djamen s’activerait pour une campagne de récupération des militants du MRC.

« Célestin Djamen, l’ancien secrétaire aux droits de l’homme du MRC, ayant quitté le MRC il y a 72h a annoncé son arrivée à Ngaoundere le 22 décembre 2020.
Dans la capitale régionale de l’Adamaoua, il compte y tenir une cérémonie où il compte présenter à l’opinion publique des militants du MRC ayant selon lui démissionné du parti de Maurice Kamto pour rejoindre sa dynamique. Le point focal dans la préparation de cet événement de Celestin Djamen à Ngaoundere est un certain « Malam » », a publié Boris Bertolt sur sa page Facebook.

Les langues se délient depuis quelques jours par rapport au plan de débauchage de certains cadres du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) par le parti au pouvoir RDPC.

En effet, dans une interview accordée à nos confrères du site journalducameroun, le journaliste Chantal Roger Tuile est revenu sur les contours de la démission de Célestin Djamen du MRC. Selon lui, "le régime de Yaoundé aurait entrepris avec certains cadres du MRC un plan afin de trahir Maurice Kamto. Il cite des sommes comprises entre 50 à 500 Millions de FCFA". Célestin Djamen aurait, toujours selon Tuile, démissionné du MRC, contre une promesse d’entrée dans le prochain gouvernement. L’ancien militant du MRC serait en train de finaliser les procédures administratives pour avoir sa propre formation politique, croit savoir Chantal Roger Tuile. Il a ajouté que "Célestin Djamen, amené sur les lieux par le premier ministre et son chef de cabinet, est reparti avec deux millions de francs CFA, en lieu et place des cinquante prévus à son intention."

A ces révélations s'ajoutent celles de l'activiste 'Jean-Pierre Du Pont' qui précise que le président de la République Paul Biya "attendait le patron du MRC à Mvoméka’a, pour une entrevue sous le parrainage d’hommes d’église et des membres de la société civile."

Ci-dessous l'intégralité de sa sortie

Suite à votre mobilisation exceptionnelle , et l’indignation dont vous avez fait part consécutivement aux ennuis judiciaires, et à la véritable chasse à l’homme dont a fait l’objet , le journaliste d’investigation et patron du journal de l’Est depuis interdit de parution , Chantal Roger Tuile , lui-même interdit à vie d’exercer le métier de journaliste, les échos de la manifestation de votre commisération , et compassion à son égard , sont parvenus jusqu’au chef de l’État camerounais, et sa réaction n’a pas tardé.

Nous avons en effet appris, documents à l’appui, dont nous mettrons prochainement copie à votre disposition, si vous en manifestez le désir, que le président camerounais a instruit les autorités compétentes, pour que soit arrêtée toute procédure judiciaire à l’encontre du journaliste Chantal Roger Tuile, et la magistrate qui l’avait condamné, tout en prenant bien le soin de lui dissimuler son acte de condamnation, a été limogé sans ménagement.

Demain soir , à la faveur de mon direct , je recevrai Chantal Roger Tuile , qui par ses propres mots , vous racontera dans les moindres détails , comment il a été impliqué avec d’autres , dans une démarche dont le but était de lever le siège de la résidence du Pr Kamto , mais aussi de faciliter une rencontre entre ce dernier et Paul Biya , qui semble -t-il , avait donné son accord de principe , dans le but manifeste de calmer les assauts des pressions émanant de la communauté internationale.

Il n’a jamais été question, dans l’esprit du professeur Kamto, que le MRC fasse partie d’un quelconque gouvernement d’union ou d’unité nationale, mais plutôt comme il a toujours réclamé, de discuter de bonne foi, comme on le fait sous d’autres cieux entre hommes civilisés, afin de trouver les voies et moyens de sortir le pays du bourbier, par le règlement apaisé et définitif de la crise anglophone, et l’adoption consensuelle d’un code électoral transparent.

Là-dessus, au moyen de 500 millions décaissés sur très hautes instructions du chef de l’État camerounais, certains vautours du RDPC, auraient entrepris de faire débaucher individuellement des membres du MRC, pour prendre part au gouvernement, et partant affaiblir son leader. Ce qui est contraire à la feuille de route, que leur avait remise leur patron, qui attendait le patron du MRC à Mvoméka’a, pour une entrevue sous le parrainage d’hommes d’église et des membres de la société civile.

Célestin Djamen, amené sur les lieux par le premier ministre et son chef de cabinet, est reparti avec deux millions de francs CFA, en lieu et place des cinquante prévus à son intention. Il faut établir un sérieux distinguo, entre les agissements de certaines brebis égarées, se prévalant du MRC, et de la ligne politique officielle, incarnée par le Pr Maurice Kamto, dont le projet n’a jamais consisté à participer à un quelconque gouvernement, qui ne soit pas le sien propre.

Chantal Roger Tuile, vous dévoilera les coulisses de ce labyrinthe demain soir. Que ceux qui ont des questions à poser, me les fassent parvenir dès à présent, afin que nous mettions nos affaires en ordre avant le direct.

À demain soir dès 20h, heure de Londres, 14h, heure à Atlanta et en Louisiane aux États-Unis.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter