Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 27Article 620491

Actualités of Monday, 27 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Foumban: voici le nombre de veuves et de successeurs que le roi Njoya a laissé derrière lui

Le roil des Bamoun et sa femme Kadidj Jennifer James play videoLe roil des Bamoun et sa femme Kadidj Jennifer James

• Le Sultan Mbombo Njoya est mort ce 27 septembre à 83 ans des suites de Covid-19

• Il a laissé derrière lui des veuves et de nombreux enfants

• La bataille sur la succession est ouverte




L'annonce de la mort du Sultan Mbombo Njoya ce 27 septembre à 83 ans des suites de Covid-19 à Paris, ouvre la voie à un inventaire sur l'ensemble des femmes et des enfants qu'il a eus de son vivant. Sans équivoque, son décès lance aussi la bataille sur sa succession au Palais de Foumban.

Avant son intronisation en août 1992 comme Sultan, Roi des Bamouns, Ibrahim Mbombo Njoya a vécu dans la monogamie pendant une trentaine d’années. Une fois, assis sur le trône, il s'est soumis à la tradition des Bamoun en adoptant la polygamie.

Il a épousé en premières noces comme le veut la tradition, une fillette de la famille Nji Monchou qui avait 3 ans à l'époque. "Il l’a reçue comme épouse – on ne refuse pas de s’unir à une Nji Monchou » –, l’a laissée dans sa famille et a subvenu à ses besoins" Mais à sa majorité, il l'a marié à l’un des siens à la cour", a déclaré un conseiller du roi.

Après la gamine, le roi Ibrahim Njoya a épousé neuf autres femmes. La dernière est une Africaine-Américaine, Kadidj Jennifer James, directrice générale de sociétés. Sa première épouse, confie ses proches est originaire de Kribi, le sud du Cameroun. Le roi Mbombo laisse donc à sa mort neuf veuves qui vont maintenant lutter pour que l'un de leurs progénitures accède au trône. Il faut toutefois noter que dans la tradition des Bamoun, seuls ceux qui sont nés durant le règne du roi peuvent prétendre au trône.

La bataille sur la succession de Njoya lancée

L’enjeu sur la succession à la tête de la chefferie, est déjà débattu à maintes reprises par le roi Mbombo Njoya, assure ses proches. A les à en croire, de son vivant, le processus de la succession de Njoya est enclenché par ses épouses qui usent des coquetteries pour s'attirer les faveurs du roi dans le but de voir un jour un de leurs fils choisi comme le successeur à la mort du roi.

Les successeurs du roi Mbombo Njoya sont au nombre de trente notamment l'actuel Président par intérim de la Fédération Camerounaise de football, Seidou Mbombo Njoya et de l'entraîneur de l'équipe nationale féminine de Basket-ball, Ahmed Mbombo Njoya.

D'ailleurs face à ce nombre pléthorique de successeurs, des esprits éclairés, annoncent une guerre de succession dans ce royaume de la région de l'Ouest.




Rejoignez notre newsletter!