Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 16Article 573712

Actualités Régionales of Tuesday, 16 February 2021

Source: Le jour

Foumbam: Patricia Njoya va démolir la nouvelle porte d’entrée de la ville

Alors que le sultan a procédé à l’inauguration de cette infrastructure ce week-end, la maire de la ville annonce que l’édifice sera démoli.

Après plusieurs rendez-vous manqués, la mythique porte d’entrée de la ville de Foumbam a été inaugurée le dimanche 14 février 2021 par sa majesté Ibrahim Mbombo Njoya, sultan des Bamoun. Après l’incendie qui a ravagé une infrastructure, les travaux de sa réfection engagés par le sultan ont permis de donner à ce patrimoine culturel, un nouveau visage. Un visage qui permet de le présenter comme « un joyaux architectural digne d’une ville touristique ». La désormais nouvelle porte d’entrée de Foumban affiche un nouveau visage qui, selon certains observateurs atteste de l’ingéniosité des techniciens, des peintres, des ingénieurs et des maçons qui ont chacun selon ses compétences, apporter leur pierre à l’édifice pendant sa restauration.

Il faut rappeler que cette réfection survient à la suite des flammes qui l’ont complètement consumé, dans la nuit du 29 au 30 novembre 2020. La restauration de cet édifice, symbole culturel et historique du peuple Bamoun, entreprise au lendemain de cet incendie par sa majesté Ibrahim Mbombo Njoya avait fait l’objet des polémiques dans la cité des arts avec une vive opposition de Patricia Tomaino Ndam Njoya, chef de l’exécutif communal de Foumbam. Se battant sur les textes juridiques régissant le patrimoine culturel, le maire arguait être la seule personne habilitée à procéder à la réfection de ce monument. Malgré des sommations adressées au sultan, l’invitant à arrêter lesdits travaux, engagés ont achevé les travaux.

Le 02 décembre 2020, le maire de la ville avait effectué une descente sur le site de construction pour bloquer les travaux. Au cours de cette descente, son véhicule avait été vandalisé par une foule qu’elle estimait proche du sultan Bamoun. Face à cette réalité, le maire de Foumban a promis des poursuites judiciaires contre Ibrahim Mbombo Njoya. Au palais royal, la porte d’entrée reste un lieu mythique et même mystique qui nécessite des rites. A cet effet, les proches du palais de Bamoun, trouvent que, seul le sultan peut engager sa réfection. Ces derniers placent les actions du maire de Foumbam dans le cadre d’une récupération politique.

Le 08 février 2021, le sultan des Bamoun a adressé des correspondances aux autorités de la ville, les invitant à prendre part à la cérémonie d’inauguration prévue le 14 février. Le maire de Foumbam qui n’a pas trouvé mieux de prendre part à ladite cérémonie a fait une pointe des trois lettres reçues du sultan au sujet de sa réfection. « N’ayant pas cru devoir obtempérer à la mise en demeure que la maire a servie à sa majesté, ses travaux ainsi que toutes les occupations des emprises publiques constatées, sont définitivement exposés à la démolition » a-t-elle martelé.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter