Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 09Article 526048

General News of Thursday, 9 July 2020

Source: La Nouvelle Expression n°5255

Fortunes: l'empire Fotso va-t-il survivre aux milliards du patriarche?


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Les divergences de vue nées au sein de la famille du ‘’milliardaire de Bandjoun” compromettent sérieusement la préservation de l’héritage qu’il a bâti pendant plus d’un demi-siècle.

Un défi immense attend le duo Laure Fotso et Damien Ngappe Fotso. Respectivement administratrice des biens et successeur de Fotso Victor, ils ont officiellement depuis le 22 juin dernier une- lourde responsabilité : celle de préserver l’héritage de leur défunt père, homme d’affaire à la réputation établie. Si ces deux, pour avoir été associés à la gestion des affaires du patriarche de Bandjoun de son vivant, peuvent se targuer d’avoir le profil idéal pour relever un tel défi, le contexte pourrait cependant leur être préjudiciable.

En effet, peu après le décès du richissime opérateur économique, un pugilat entre ses enfants ayant en trame de fond, le contrôle de ses biens, a éclaté à ciel ouvert. Et, vainqueur du premier round de par la décision de la justice française le 19 juin 2020 lui conférant le droit de rapatrier au Cameroun la dépouille de son père et de coordonner ses obsèques au détriment de la majorité de ses frères et autres veuves, Laure Fotso s’était aussitôt précipitée à le faire.

Pendant que d’aucuns pensaient que le timing n’était pas favorable à l’inhumation illico presto le 20 juin comme initialement arrêté, d’une personnalité de cet acabit, l’épouse footballeur Gérémi Njitap allait faire la sourde oreille, pour éviter nous renseignent des proches de la famille, qu’une autre procédure enclenchée en justice vienne freiner ou empêcher qu’elle aille jusqu’au bout. Arrivée à l’aéroport de Bafoussam aux premières heures de la matinée, la dépouille avait été conduite à la place des fêtes de Bandjoun pour une cérémonie d’hommages très peu courue.



Comme si elles s’étaient passé le mot, les populations manifestaient une indifférence notoire à l’égard de cette cérémonie d’hommages à leur défunt Maire. Bien plus, l’on y avait aperçu ni le chef du groupement Bandjoun, encore moins la silhouette d’un de ses notables. Un autre cliché saisissant, c’est à la résidence du défunt où plusieurs enfants et femmes, dans un accoutrement des jours ordinaires, assis devant leurs cases respectives, ne montraient pas concernés par la cérémonie d’inhumation de leur père et époux qui se déroulait à quelques mètres.


Ces signes de malaise qui sautent aux yeux, nous souffle-t-on, sont annonciateurs d’autres procédures devant les juridictions et qui pourraient conduire à l’effondrement de l’empire économique bâti pendant plus de 50 ans.

Décédé le 20 mars dernier à l’âge de 94 ans, Fotso Victor était cité parmi les plus grosses fortunes du Cameroun. Il avait notamment investi dans l’agriculture, l’hôtellerie, la Finance, l’industrie…

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter