Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 22Article 581974

General News of Monday, 22 March 2021

Source: Actu Cameroun

Formation-Emploi: les jeunes entrepreneurs pris au piège des taxes

Les responsables des Centres éducatifs étaient réunis le 15 mars 2021 à Yaoundé afin de discuter des difficultés de leurs apprenants.

Les membres de la Plateforme pour la promotion des centres éducatifs familiaux de formation par alternance se sont retrouvés à Yaoundé pour échanger sur les préoccupations de leurs apprenants.


Valoriser les jeunes entrepreneurs

« Je prends l’exemple d’un entrepreneur qui vient de Yaoundé, Douala etc. Il va commencer à produire du savon simple parce que nous lui avons donné des notions qui lui permettent de le faire. Des savons de qualité. Lorsqu’ils s’y mettent ils font face à certains problèmes, notamment les taxes. Dans sa petite PME, un jeune entrepreneur va être taxé comme les Brasseries du Cameroun », confie un participant.

Pour lui, l’Etat doit permettre aux petites entreprises de pouvoir payer la taxe au niveau de leur capacité. La rencontre était organisée sous le thème : « Un meilleur adressage des défis sectoriels thématiques pour la pérennisation du mouvement des centres éducatifs familiaux de formation par alternance ».

Présidés par Mariam Haman Adama, présidente du Conseil d’administration de ladite plateforme, les travaux ont également permis aux participants de mutualiser les expériences. En ouvrant la séance, la responsable est revenue sur les défis auxquels sont confrontés leurs instituts de formation. Il s’agit entre autres de la mise en œuvre des activités de formation dans un contexte dominé par la pandémie Covid-19 et celui de la formation des jeunes dans un contexte de crise sécuritaire dans quelques régions du pays.

Mariam Haman Adama a ensuite présenté leur plateforme. L’on retient que la plateforme pour la promotion des centres éducatifs familiaux de formation par alternance est une association de droit camerounais dont les activités ont commencé en 2014 sous l’impulsion de l’ONG belge Disop, avec le lancement du Programme triennal de développement de l’éducation, de la formation et de l’insertion socio-professionnelle des jeunes (Defis jeunes). Elle compte 17 membres fondateurs opérant dans les huit régions du Cameroun.

Les centres éducatifs familiaux de formation par alternance (CEFFA) quant à eux sont des institutions de formation professionnels en entreprenariat rural, avec à la clé de certificat d’aptitude professionnel agricole. Ces instituts offrent aussi des formations professionnelles non agricoles à l’issue desquelles les apprenants passent l’examen du Certificat de qualification professionnelle, entre autres.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter