Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 14Article 520411

General News of Sunday, 14 June 2020

Source: cameroon-info.net

Fonds de solidarité contre la Covid-19: HRW demande des comptes au gouvernement


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Les établissements publics fournissant des soins médicaux primaires sont contraints depuis 1993, de verser 10% de leurs recettes mensuelles au Fonds de solidarité pour la Santé. 'Les paiements directs des patients sont captés et l’essentiel des recettes financières (90% environ) est réinvesti dans les activités des formations sanitaires. Les 10% restants alimentent le fonds de solidarité constitué au niveau national', lit-on dans le document de la stratégie sectorielle de santé 2016-2027.


L’argent ainsi collecté, est destiné à faire face aux urgences sanitaires. Sauf que, d’après Human Rights Watch, 'aucune information au sujet des règles de gestion de ce fonds ou de ses activités n’a été publiée, ce qui le rend vulnérable à la corruption et aux détournements', redoute l’ONG.

Une situation particulièrement inquiétante au vu de la crise sanitaire liée à la Covid-19 et du manque manifeste de moyens pour faire face à la maladie.

'Human Rights Watch s’est entretenu avec huit membres du personnel médical, soit six médecins et deux infirmières, avec trois avocats et avec plusieurs représentants d’organisations non gouvernementales locales réparties dans tout le Cameroun, entre le 6 avril et le 24 mai 2020. Toutes ces personnes ont affirmé n’avoir aucune information concernant des décaissements du Fonds de solidarité pour la santé. Les prestataires de soins de santé ont indiqué qu’ils pensaient que le gouvernement n’a jamais déboursé d’argent de ce fonds, même pour lutter contre le Covid-19, et pourtant les établissements médicaux continuent d’y contribuer à hauteur de 10 % de leurs recettes. Human Rights Watch a également écrit le 11 mai au ministre de la Santé, pour s’enquérir des règles de gestion du fonds et de ses activités, mais n’a pas reçu de réponse', renseigne l’ONG

Toutes choses qui ont poussé l’ONG à réclamer des comptes au gouvernement camerounais.

'Les établissements de santé du Cameroun ont versé des contributions obligatoires à ce fonds d’urgence pendant plus de 25 ans. Le gouvernement devrait également débloquer de l’argent provenant de ce fonds pour soutenir les établissements médicaux qui font face à la pandémie de Covid-19, s’il ne l’a pas déjà fait, et ouvrir des enquêtes si une partie de ces fonds a disparu'

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter