Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 19Article 590641

General News of Monday, 19 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Fonds Covid: le président du syndicat des journalistes enfonce davantage Manaouda

Dans une tribune qu'il vient de publier et dont la rédaction de camerounweb a reçu copie, Alex Koko à Dang, Journaliste-Président du Synajic a dénoncé le manque de tact du gouvernement, les frasques qui ont émaillé la gestion des fonds Covid-19 et l'affaire du riz Orca.

VOICI LA TRIBUNE EN INTEGRALITE



'Le gouvernement camerounais mobilise et sensibilise les populations visiblement hostiles aux vaccins.
L'objectif de cette campagne de vaccination, est de convaincre le maximum au mieux l'ensemble des camerounais des dix régions sur l'importance de se faire vacciner.

Malheureusement nos dirigeants manquent de tact, puisque leur démarche démontre à suffir qu'ils n'ont aucune indépendance, ils ont été contraints d'accepter les vaccins dont ils n'ont aucune connaissance. Il me semble qu'il nous manque des dirigeants libres ayant à cœur l'intérêt collectif, nous avons des dirigeants compromis.

Il aurait été plus utile à mon humble avis, s'il est vrai que ce vaccin est une nécessité pour les citoyens du monde et partant des camerounais, de communiquer sur les différents produits qui le constituent, au lieu de balayer du revers de la main les effets secondaires, qui existent certainement comme c'est généralement le cas pour tout produit pharmaceutique.
Comment comprendre que dans les pays les plus touchés, le vaccin soit obligatoire aux personnels de la santé et aux personnes de troisième âge, mais au Cameroun, il est ouvert à toutes les couches à l'exception des femmes enceintes et des moins de 18ans? Pourquoi les plus hautes autorités de notre pays ne se vaccinnent-elles pas ? Au vu de ce contexte sanitaire particulier, on a du mal à comprendre la stratégie du gouvernement.
Consiste-t-elle à éradiquer la pandémie? Sinon à faire respecter les mesures barrières ou juste vacciner pour justifier les fonds perçus? Autant de questions qui taraudent mon esprit.

Rigueur et moralité

Les frasques qui ont émaillé la gestion des fonds Covid-19 ont poussé le Chef de l'État, Son Excellence Paul Biya, à reprendre la main sur ces importantes ressources à travers la création de la task force logée sous l'autorité du ministre d'État, secrétaire général de la présidence de la République. Cette task force est la preuve que celui qui nomme a le regard sur les disfonctionnements. Une enquête judiciaire a d'ailleurs été ouverte pour établir les responsabilités dans la gestion des fonds Covid-19 octroyés par le FMI.

Quel sort est réservé à ceux issus du fonds de solidarité nationale avec en trame de fond le fameux riz Orca?

Ils ont utilisé l'argent de la pandémie pour servir leurs intérêts égoïstes au lieu de construire les hôpitaux, renforcer les plateaux techniques et motiver les ressources humaines et autres, mobilisées dans le cadre du plan de riposte national. Aujourd'hui, ils utilisent tous les stratagèmes pour amener les populations à accepter la vaccination.

Je ne suis pas contre le vaccin qui fondamentalement n'est pas une mauvaise chose, je suis plutôt contre la stratégie de nos dirigeants. Les camerounais doivent savoir pourquoi il faut se vacciner et quel est le vaccin approprié. Oui c'est notre droit, s'il est vrai que ce vaccin est nécessaire et important pour notre survie. Nos dirigeants qui ont décidé d'expérimenter tous les vaccins sur nous, en partenariat avec le comité scientifique doivent nous donner des explications. Ils ont intérêt à mettre à la disposition de la presse, des enseignants, du clergé et des organisations de la société civile spécialisées en ICE (Information, Communication et Éducation),, des moyens nécessaires pour une Communication de masse efficiente.

S'il vous plaît Mesdames et Messieurs les dirigeants, le Cameroun n'est pas un dépotoir, nous ne sommes pas des cobayes et la vie de chaque citoyen compte'.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter