Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 27Article 593332

General News of Tuesday, 27 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Fonds Covid : comment le HRW et le FMI font courir le régime dans tous les sens

L'information est presque passée inaperçue, mais elle mérite que l'on s'y attarde un peu, tant l'affaire de la gestion des fonds Covid a cristallisé les attentions lés semaines précédentes.

'Publier le rapport d’enquête de la Chambre des comptes sur les dépenses liées à la lutte contre le Covid-19, prendre des mesures concrètes pour garantir l’indépendance des enquêtes judiciaires, engager un auditeur indépendant et faire de la publication de son rapport, à l’avenir, une étape du programme, S’engager à prendre des mesures spécifiques de prévention de la corruption, notamment une gestion transparente et fondée sur des règles fermes du Fonds de solidarité pour la santé, et améliorer l’accessibilité et la qualité de l’information sur les marchés publics', telles sont les recommandations du FMI au régime de Paul Biya il y a quelques semaines.

Entre le 29 mars et le 8 avril 2021, le Secrétaire général de la présidence de la République du Cameroun, Ferdinand Ngoh Ngoh, a envoyé une série de lettres au nom du président Biya, contenant des directives relatives aux fonds reçus pour lutter contre le Covid-19. Une lettre du 29 mars demandait au Contrôle supérieur de l’État du Cameroun (CONSUPE), l’institution chargée de contrôler la gestion des fonds publics, d’accélérer son audit des dépenses liées à la lutte contre le Covid-19, afin de « [faciliter] la conclusion avec le FMI d’un nouveau programme économique et financier ».

Le 6 avril, Ngoh Ngoh a envoyé au ministère de la Justice une copie d’un rapport sur les dépenses liées à la lutte contre le Covid-19, préparé par la Chambre des comptes, un organisme d’enquête siégeant auprès de la Cour suprême, et lui a demandé d’ouvrir une « enquête judiciaire » contre les auteurs et complices des cas de malversations financières relatives aux fonds de lutte contre le Covid-19.

Ngoh Ngoh demande par la suite Premier ministre, Dion Ngute demandant un compte rendu détaillé sur les fonds alloués à la riposte contre la pandémie, qui s’élèvent à 180 milliards de francs CFA (environ 330 millions de dollars US).

Dans une autre lettre datée du 8 avril, Ferdinand Ngoh Ngoh a annoncé la création d’un nouveau groupe de travail chargé de superviser les futures dépenses liées à la lutte contre le Covid-19 et que lui-même gérerait le 'Fonds spécial de solidarité nationale' créé au début de la pandémie.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter