Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 12Article 596719

xxxxxxxxxxx of Wednesday, 12 May 2021

Source: camerounweb.com

Fonds Covid: Manaouda Malachie refuse (encore) un ordre de Ngoh Ngoh

•Le Dr Malachie refuserait de signer les contrats avec des sociétés choisies par Ferdinand Ngoh Ngoh dans le cadre des marchés Covid.

•Ce n'est pas le premier bras de fer entre les deux hommes.

•Le premier ministre informé a décidé d'être neutre, selon Boris Bertolt.


Le torchons brûle encore une fois entre le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie et le Secrétaire général de la présidence, Ferdinand Ngoh Ngoh. La pomme de discorde, selon le lanceur d'alertes Boris Bertolt est l'ordre d'attribution de certains marchés à certaines sociétés désignées par le SGPR. Un 'ordre' qu'aurait refusé d'exécuter le ministre de la Santé publique. Il

'Ferdinand Ngoh Ngoh adresse au ministre de la santé, Manadoua Malachie une correspondance avec pour objet : «attribution et signature des contrats dans le cadre de la riposte contre le COVID-19». Sept sociétés sont choisies pour exécuter des marchés qui s’évaluent à plus de 7 milliards FCFA. Il s’agit de : MEDICAL PLUS, SAT PHARMA, M9 S.A, MEDICAL LINK, METROCALIB Sarl, MEDICAL LINK, MEDICAL FIRST. Le Secrétaire général de la présidence de la République demande «la signature urgente desdits contrats». Or, non seulement le ministre de la santé n’a pas pris part au processus de sélection de ces entreprises avec lesquels ses services affirment n’avoir aucun contact, mais il apparait par la suite que ces sociétés posent problème dans la mesure où certaines n’existent pas dans le fichier des contributeurs', écrit le lanceur d'alerte.

'Le premier ministre était en copie de la correspondance du 20 avril 2021 de Ferdinand Ngoh…Il ne donne aucune instruction au ministre de la Santé et ne souhaite pas se mêler. De son côté, Manaouda Malachie ne veut pas signer ces marchés et envisage prendre un arrêté ministériel visant à confier la signature desdits marchés à un responsable du de son ministère pour ne pas se salir les mains', ajoute Boris Bertolt dans le texte publié ce vendredi matin sur sa page.

Ce n'est pas la première fois que le SGPR et le Minsanté s'engagent dans un bras de fer. Les différents entre les deux hommes ont été révélés au grand jour il y a exactement un an dans l'affaire des stades de foot occupés par les unités médicales mobiles d'urgence qui y étaient installées dans le cadre de la riposte contre la Covid-19. Ferdinand Ngoh Ngoh avait ordonné au ministre. de dégager les unités médicales. S'en est suivi les échanges d'invectives par médias interposés que tous les Camerounais ont pu constater.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter