Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 06 04Article 600226

General News of Friday, 4 June 2021

Source: Expression Economique n°219

Fonction publique : le Minfi cueille les fruits de l’Opération Coppe

Joseph Le, ministre de la fonction publique Joseph Le, ministre de la fonction publique

Le licenciement et la révocation d’office de 493 agents publics par le Minfopra qui constitue la première vague de licenciés sur un total de 8 766 personnels en situation d’indélicatesse, rentre dans le cadre de la phase contentieuse de l’Opération de comptage physique des personnels de l’Etat (Coppe) initiée et pilotée d’avril à juin 2018 par le ministre des Finances, Louis Paul Motaze.

Plus de 36 mois après son lancement d’avril à juin 2018 par le ministère des finances de l’Opération de comptage physique des personnels de l’Etat (Coppe), Louis Paul Motaze peut savourer les retombées bénéfiques pour le fichier solde de l’Elat et la Ponction publique, d’un travail de fourmi mené avec une munition d’horloger parles personnels du ministère des finances.

Et de fait, le licenciement et la révocation dbllice de 493 agents publics par le Minfopra, via une série d’arrêtés signés le 21 mai 2021, qui constitue la première vague de licenciés sur un total de 8 766 personnels en situation d’indélicatesse, rentre dans le cadre de la phase contentieuse de ladite Opération de comptage physique des personnels de l’Elat initiée et pilotée par celui qui se présentait, déjà au lendemain de sa prise de fonction comme un ministre des finances réformateur.



Le résultat est là, plus que patent. Les fruits ont; manifestement tenu la promesse des Heurs. Le ministre de la Ponction publique et de la réforme administrative peut porter à la connaissance des agents publics qu’il vient de « signer une série d’arrêtés portant licenciement et révocation d’office .d’une première vague de 493 fonctionnaires et agents de l’Etat relevant du code du travail ». Comme base juridique légitimant ces licenciements, le ministre Joseph Le convoque les décrets 78/484 du 09 novembre 1978 et 94/199 du 7 octobre 1994 portant respectivement (iodé du travail et Statut général de la Ponction publique.



Éventuel recours au Conseil supérieur
Pour justifier celte ultime phase de dénouement malheureux de ce contentieux pour les mis en cause, le Minfopra « fait valoir un argument massue : les personnels concernés ont refusé de se présenter pour exposer leur ligne de défense. « En effet, nonobstant de nombreux cornmuniqués et mises en demeure du ministre des Finances et du ministre de la Fonction publique et de la réforme administrative à l’adresse des mis en cause, explique Joseph Le, seuls 601 personnels sur S 766 concernés ont daigné déférer-aux convocations du Conseil permanent de discipline de la Fonction publique ». Et île rappeler qu’au terme de l’audition de ceux-ci, 177 mis en cause ont pu bénéficier d’une réhabilitation au travers des reprises en solde simples ou assorties de sanctions de divers ordres: avertissements, blâmes, abaissements d’échelons, etc.


Comme pour se dédouaner davantage de toute responsabilité personnelle kdans une opération douloureuse bien que salutaire du point de vue de l’assainissement du fichier solde de l’Etat, le Minfopra rappelle et souligne que « cette importante opération s’inscrit en droite ligne des hautes directives de Monsieur Président de la République, son excellence Paul Biya, implémentées sous l’autorité du Premier ministre, chef du gouvernement et relatives à la lutte contre l’absentéisme chronique des agents publics. Pour autant, en dépit ou en raison d’une mesure aussi gravissime que, difficile à digérer, le Minfopra ne ferme pas la porte aux concernés et se dit ouvert à toute forme de contestation sous la forme d’un recours à adresser au Conseil supérieur de la Ponction publique par l’un quelconque des 493 mis en cause qui s’estimerait injustement sanctionne.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter