Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 26Article 598816

xxxxxxxxxxx of Wednesday, 26 May 2021

Source: camerounweb.com

Fistule obstétricale: le Cameroun veut opérer 500 femmes sur les 20 000 qu'il compte

•Au Cameroun, 20 000 femmes souffrent de fistule obstétricale.

•Le gouvernement veut d'ici la fin de cette année réparer 500 femmes sur les 20 000.

•L'opération de réparation coûte 300 000 FCFA par femme.


Le gouvernement camerounais veut d'ici la fin de cette année, opérer gratuitement 500 femmes camerounaises sur les 20 000 souffrant de fistule obstétricale que compte le pays.

Selon des statistiques du ministère camerounais de la Santé publique, 20 000 femmes souffrent de fistule obstétricale au Cameroun, avec 2000 cas détectés chaque année. Juste pour cette année 2021, le ministère de la Santé publique veut offrir une chirurgie réparatrice gratuite à 500 femmes, grâce à ses partenaires.

A cela s'ajoute la stratégie nationale de l'élimination de la Fistule au Cameroun qui promeut la réparation de 100 femmes au moins par an, la poursuite de la capacitation des professionnels de santé dans la prise en charge de la maladie, la détection et la référence des cas etc.

'Parce que nous pouvons agir, nous devons agir et nous allons agir pour que d'ici 2030, la fistule obstétricale soit un lointain souvenir', a déclaré le Dr Manaouda Malachie à l'occasion de la commémoration de la journée internationale de lutte contre la fistule obstétricale ce 26 mai 2021.

A cette occasion, le Minsanté a invité les partenaires techniques et financiers (OMS, UNFPA et leurs partenaires) ainsi que les administrations publiques partenaires à l'instar du Ministère de la Promotion de la Femme et de la Famille, à une union sacrée autour de ce combat ô combien noble mais coûteux pour la victime.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter