Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 19Article 528583

General News of Sunday, 19 July 2020

Source: www.camerounweb.com

Fin du régime : l’émouvante lettre de Mamadou Mota


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Depuis la prison centrale de Kondengui où il est detenu, le vice-président du MRC, Mamadou Mota pense à ses frères de lutte des autres prisons. Il vient d’envoyer une émouvante lettre Siewé Éric, détenu à la prison de mbalmayo. Mota le rassure que la fin du régime est proche.

Pour mon ami politique Siewé Éric, allura ba ya huda allura
Mbalmayo est là où ils t'ont déporté, croyant te briser et te faire douter. De notre retour au sed, alors que nous avions passé la journée au tribunal d'Ekounou ; alors que la majorité des détenus étaient rentrés à Kondengui, ton calme et ta sérénité m'ont assuré et je ne doute de rien sur cette capacité de résiliation que tu as en face de l'adversité.
Nos cellules ne seront jamais nos lieux de torture mais le placenta de la démocratisation de notre pays.
Grossit et reste debout car la délivrance de ce pays se fera dans notre jeunesse et non dans nos vieux jours.


Croyez - le,
Je sais que tu crois !
Je pense chaque jour à tes jours difficiles aux côtés de ceux qui à tout moment peuvent te faire du mal juste pour ta position, ne te sens pas seul, tu es dans nos cœurs, dans mon cœur
Tu es le lion de la résistance et notre représentant dans la prison de mbalmayo. Nous parlerons de la Renaissance partout et en toute circonstance.
Je t'aime mon frère et ami Siewe Éric, c'est ensemble et même dans la souffrance que nous réussirons ce combat.


Que ta situation soit un carburant pour ceux qui sont dehors, et qu'ils soient prêts à se mettre debout quand la Nation les convoquera. Tu écris l'histoire, nous écrivons tous l'histoire cher combattants de la résistance.
allura ba ya huda allura , tu ne peux pas être percé car tu es l'aiguille qui tricote la démocratie


Soyons fiers de ce que nous faisons.
N'ayons pas honte de revendiquer ce en quoi nous croyons : la vérité, la justice , mais surtout la liberté .
À ceux qui pourraient se moquer de vous, que ce soit dans vos familles, vos lieux de service, votre entourage, regardez - les dans les yeux et dites leurs " Je t'aime mon frère, ma soeur, l'homme qui réclame la justice et la liberté c'est au bonheur qu'il pense, je pense à ton bonheur, suis - moi" .


Le Cameroun est le berceau de nos ancêtres
Il est le berceau de nos parents
Il est aussi notre berceau, celui de nos enfants et des futures générations. Nous n'avons pas le droit de le laisser couler comme Siewe Éric ne le laisse pas couler.
Qu'Allah t'accompagne, jusqu'au jour où on se retrouvera dans la félicité d'un Cameroun nouveau.
Halal

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter