Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 11Article 579139

General News of Thursday, 11 March 2021

Source: Actu Cameroun

Fin du régime Biya: le plan de vengeance des Ahidjoïstes en marche

Le Mouvement pour la libération du Cameroun ( MLC) serait le signe de vengeance pour les adeptes de l’ancien président résolus à faire tomber l’ordre établi.

Polémistes, jurés de renverser le système Biya par tous les moyens, les hommes armés du MIc dévoilent leurs intentions d’attaquer frontalement ceux qui oseraient entraver leurs actions. Leur idéologie avec pour essence la guerre se résumerait à faire retourner le pouvoir dans le grand nord.


Quand la vengeance se mange froid

Ta vengeance a toujours nourri les querelles entre les hommes en rivalité. Ni la mort ni les maladies n’ effacent les rancunes ,que chassent les belligérants pour jaccomplir leur forfait. Il reste donc a voir l’ombre des Ahidjoïstes dans la montée de ce mouvement hostile au régime de Yaoundé. Logiquement ou pas l’évocation de la fin du système Biya, que d’aucuns envisagent depuis des années sans se lasser de constater I’ homme lion exercer son magistère est à l’ordre du jour sur le tableau politique de la Nation.

Ambitieux officiels et prédateurs du pouvoir masqués s’alignent pour lorgner le fauteuil présidentiel. Tous les moyens sont bons… Le cafouillage fait naître des centres du passé le MIc un groupe d’opérateur, de la lutte armée nulle part affilié à un quelconque mouvement terroriste mais seulement serait-il inspiré de revendiquer Amadou Ahidjo et de faire retourner le pouvoir entre les mains d’un originaire du Sahel. L’ indexation de certains pontes du régime aujourd’hui prisonniers, dans cette situation aussi sensible que stratégique brouillerait le vraie piste de I’ ennemi.

Toutefois les combattants du MIc défendent une zone acquise au parti au pouvoir et qui n’auraient bénéficié que des promesses depuis la fidélité de ses populations à Paul Biya. C’est donc au prix d’une revanche, justifiée ou injustifiée selon les avis que les armes se mêlent à la longue guerre historique qui opposerait Paul Biya et les disciples d’Amadou Ahidjo déterminés de venger leur défunt mentor.


Une rancune à vil prix…mais en temps d’hypocrisie

L’ effort pour la vengeance serait la ruine des combattants du MIc. Les éléments d’un changement à la tête du pays pèsent lourds sur les textes prescrits par la constitution. Cependant les ramifications pourraient trouver le prétexte chez les anciens ahidjoïstes porteurs du manteau du Rdpc mais dont le souvenir de ce qui paraît une humiliation pour eux ne les aurait pas quitter depuis belle lurette. Il faut bien faire attention aux personnes que l’on embrasse par nécessité et non par, conviction.

Le retournement de la veste ne serait pas loin de faire voir leur visage occulté sous les traits de la vengeance contre Paul Biya et son système aux commandes depuis 39 ans Userait prétentieux et imprudent de penser que le MIc n’aurait rien de particulier avec Amadou Ahidjo. L’idée d’un pouvoir arraché prématurément par la ruse au profit de Paul Biya n’a jamais laissé de marbre les disciples de l’ancien chef d’État où qu’ils soient peu importe leur statut. La légitimisation du pouvoir leur appartient pensent-ils. Mais hors de leur camouflet leur finalité demeure la prise du pouvoir une fois de plus. Et le MIc ne serait que la face visible d’une stratégie partisane bien ficelée pour faire tomber le Renouveau.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter