Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 29Article 552748

General News of Thursday, 29 October 2020

Source: newsclic.info

Fin de la crise anglophone: voici la 'Solution Finale' proposée par un chef d’entreprise

Depuis près de 04 ans que dure la crise anglophone dans les régions du Nord-ouest et Sud-Ouest, le peuple camerounais est témoin des atrocités les plus infâmes qui se déroulent dans cette partie du pays. Avec le drame qui a eu lieu ce samedi 24 Octobre, considéré comme la « goutte d’eau qui a débordé le vase », les camerounais sont désormais plus que Debout pour dire « Ça suffit ! ».

De jours en jours les voix se lèvent de tous les côtés : artistes, hommes politiques, hommes de médias, citoyens, enfants et autres tous, crient pour une même cause. Entre débats, analyses et même propositions, les idées fusent de partout.


Ce jour, nous avons été particulièrement marqués par cette intervention d’un observateur de la société civile, généralement identifiable sous le vocable « Hors-hierarchie » . Ce dernier, dans une éloquence, analyse, observation et contextualization sans pareil, a pu servir ce qu’il a baptisé comme étant la « Solution Finale ». Une méthode grâce à laquelle, le Cameroun pourrait certainement /probablement retrouver la Paix.

Parcourons donc en trois phases les propositions de cet homme qui a su user de jujeote:


S’il m’était donné de mettre un TERME à ces boucheries, j’aurais :

Première phase
1- Décrété l’Etat d’urgence ou l’Etat d’exception ( Art. 9 al.1 et 2 de le Constitution ) ;
2- Quadrillé le NOSO avec une barrière de sécurité ;
3- Intimé l’ordre à tous les civils innocents de partir de là, avec un cordon de sécurité et des checkpoints disséminés tout le long de la route et des pistes

Tout le monde passe au scanner… pour traverser il faudra avoir patte blanche.
Ne me parlez surtout pas des défis logistiques et migratoires, si une bombe nucléaire venait à exploser là-bas ou une éruption volcanique, ils seraient bien évacués et recasés ailleurs. 4- A compter de la date JJ / MM/ AAAA , toute personne retrouvée dans la Région quadrillée serait considérée comme terroriste, sans aucune distinction de sexe, ou d’âge. Des dispositions spéciales auraient été prises pour des personnes à mobilité réduite , femmes enceintes et enfants.

En outre , les autorités administratives et FMO auraient été instruites de prendre des mesures pour interdire l’approvisionnement en vivres à l’intérieur de la zone quadrillée ( Les terroristes aux abois et paniqués seraient tentés de faire des réserves alimentaires… non il faut les affamer.) . 5- Le JJ à minuit, après y avoir coupé internet et les communications téléphoniques civiles, les troupes terrestres, aériennes et maritimes auraient investi la zone quadrillée pour la nettoyer de ses éléments nocifs. Aucune bavure possible. Écrasés les terroristes seraient , rasés en moins de 06 semaines…même s’il aurait fallu user du Napalm. Ne me parlez pas de la reconstruction, il y’a de l’argent pour ça.

Les armes récupérées, tout passé au peigne fin. Aucun nouvel innocent ne serait mort. J’aurais instauré la « Solution Finale »… Et je vous assure que ce problème aurait été définitivement résolu .


Deuxième phase
Ceux qui veulent avoir plus de détails sur « LA SOLUTION FINALE », où auraient été recasés les déplacés ?
1- Dans les hôtels des 08 autres Régions du Pays ;
2- Dans les bâtiments publics en cours de construction, les différents meublés, immeubles urbains bâtis très souvent libres ; J’aurais comme les circonstances exceptionnelles le recommandent procédé à des réquisitions pour CAUSE D’UTILITÉ PUBLIQUE , en circonstance exceptionnelle l’Etat n’aurait d’ailleurs rien payé . La terre là, le sol appartient d’abord à l’Etat avant quiconque.

Chez toute personne , âme de bonne volonté souhaitant avoir une famille déplacée , en échange d’une intégration dans la fonction publique de sa progéniture ou ayant-droit à la catégorie A 2 de la fonction publique ( Sur simple présentation du diplôme de Licence ) ;

Toute personne ou propriétaire s’y opposant aurait été considéré comme COMPLICE de la guerre et traité comme tel ;


3 – Les compagnies de transports auraient subi le même traitement, de même que les stations services et entreprises agro-alimentaires. Une exonération fiscale expresse s’en serait suivie l’année d’après sur leurs impôts à concurrence de l’effort de guerre majoré d’une prime d’incitation de 15%.

Les pleins pouvoirs de l’Etat d’exception ou d’urgence voilà ce que c’est. Et je vous garantis qu’en 06 semaines maximum, on n’en parlerait plus qu’au passé.


Troisième phase
Nous voici donc au J.3 de l’opération finale…
Après avoir affamé les amba et quadrillé le secteur, j’ai procédé ainsi :

1- Coupure d’électricité et d’eau dans tout le périmètre ;
2- Coupure des communications téléphoniques et internet dans toute la zone ;
3- Installation de brouilleurs pour les empêcher de communiquer par bandes Hertziennes…

Mes troupes sont motivées , le moral est haut ! Il fait beau, en ligne de front , le Chief commander entonne un chant de ralliement , le chant de la victoire …
18 h … les amba recroquevillés dans leurs cachots sont confus … ils ne savent pas qu’ils vivent leurs dernières heures…

23h60… toujours rien … ma Strong company attend patiemment mon signal …

02h60 … Je lance l’offensive aérienne … puis terrestre.


L’ennemi est désemparé , dans la nuit ténébreuse , nous sommes les seuls à être équipés des jumelles de vision nocturnes …nous sommes les seuls à voir dans la nuit.
C’est la débandade totale , aucun survivant côté ennemi. Dans notre camp, juste 02 blessés. Aucune perte en vie humaine.

Nous avançons, les repoussant davantage vers leur dernier retranchement… où les chars stationnés aux frontières et checkpoints … les attendent impatiemment.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter