Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 25Article 615511

Actualités of Wednesday, 25 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Ferdinand Ngoh Ngoh inaugure le nouveau Centre national de production des passeports

Il situé près du Palais présidentiel à Etoudi dans le premier arrondissement de Yaoundé Il situé près du Palais présidentiel à Etoudi dans le premier arrondissement de Yaoundé

• L'inauguration a été faite ce mercredi 25 août 2021

• Il est situé près du Palais présidentiel à Etoudi dans le premier arrondissement de Yaoundé

• Le centre est fonctionnel depuis juillet dernier



Le ministre secrétaire général de la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh vient de procéder, au nom du chef de la l’Etat Paul Biya, à l'inauguration du nouveau Centre national de production des passeports. Il est situé près du Palais présidentiel à Etoudi dans le premier arrondissement de Yaoundé. C'était en présence du Délégué général à la sûreté nationale, Martin Mbarga Nguele.

L'édifice moderne est un bâtiment à la façade de verre, de couleurs sobres mais remarquables par son blanc et gris. Un parking externe et interne, et une guérite à l’entrée. Il est entouré par une clôture surmontée par des grilles de fer épaisses et est construit sur une superficie de près de 1000 m2.

Centre_National_Production_Passeports_Camerounweb

Le centre est fonctionnel depuis juillet dernier et reçoit des demandeurs de passeports sous la nouvelle configuration de souscription en ligne, de délivrance dans un délai de 48 heures moyennant le montant de 110 000 et non plus 75 000 FCFA comme il y a peu.

Selon l'équipe de reportage de CamerounWeb dépéchée sur les lieux, le passeport de Ferdinand Ngoh Ngoh lui a été délivré en 20 minutes lors de la cérémonie d'inauguration.

Centre_National_Production_Passeports_Camerounweb

Génocide prémédité de la jeunesse camerounaise par les pilleurs france-africains

Les Camerounais sont encore sous le choc après la publication de la vidéo d’une jeune camerounaise morte et abandonnée dans le désert, alors qu’elle tentait de rejoindre l’Europe via une voie illégale. Pour l'activiste Zona Cocker, cette nouvelle tragédie n'est rien d'autre que la premières conséquence de la délivrance du passeport en 48 heures.

La rédcation de Camerounweb vous propose l'intégralité de la réflexion

Les premières conséquences du passeport 48 heures chrono sont là. Voici isabelle merci, la sœur du Colonel Nji et de junior, elle était coiffeuse à la cité des palmiers à douala. Avec une 40taine d'autres camerounais fier de leur précieux sésame délivrés par l'émi-immgration ont quitté douala le 20 juillet 2021. Ils ont malheureusement été bloqués dans le désert pendant 4 jours par leur compatriote isabelle merci tombée malade en chemin. Après 4 jours passés à son chevet, ils étaient obligés de la laisser mourir dans le désert pour sauver leurs propres vies. Ils ont donc enregistré cette vidéo pour nous la faire parvenir une fois qu'ils ont pu se retrouver à une étape de leur voyage où ils avaient le réseau internet. Un conseil la famille, le Boza est une affaire qu'on fait quand on est encore jeune. A un certain âge, si tu n'as pas un visa et un billet d'avion qui t'emmène directement à destination, reste au pays. Pardon !!! Mbeng n'est pas le paradis. Voilà pourquoi nous autres luttons pour que les choses changent au pays afin de ne plus voir nos compatriotes perdre leurs vies inutilement.

"Allez conquérir le monde et revenez bâtir le Cameroun" dixit, Biya Bi Mvondo. Ils ont écouté le message de leur président actuellement en voyage privé dans à l'intercontinental de Genève et se sont lancés dans le Boza pour devenir les Arsène Thystère Djob Mvondo, Tema Biwole, les Djaïli Amadou Amal et les Francis Nganou de demain. Un groupe d'une quarantaine de personnes quitte douala au même moment pendant que leurs dirigeants se surent sur l'argent de leurs passeports, de la CAN, de l'aide covid-19 et continuent de vider les caisses de l'état et d'endetter le pays. Imaginez un peu combien de personnes ont quitté le Cameroun le même jour traversant différentes frontières Tchad, Centrafrique, Gabon. Guinée équatoriale, Nigeria et qui ne reviendront plus jamais dans leur pays. A mon avis des centaines, voire des milliers. Imaginez donc combien de camerounais sont déjà sortis de leurs pays depuis presque 2 mois que ces sanguinaire leur délivrent les passeports à la chaîne comme des made in china. Mais c'est à glacer le sang!

Certains de ces aventuriers qui pensent atteindre l'eldorado mourront au désert comme isabelle merci, certains finiront esclaves au Maghreb ou chez les arabes, certains disparaîtront dans la méditerranée incognito et comme des baleines, les corps sans vies de certains vont échouer sur les côtés méditerranéennes. D'autres mourront en Europe sans papiers dans des conditions atroces sans jamais réaliser leurs rêves. Ces génocidaires saigneur de la jeunesse camerounaise sont tellement désespérés de sacrifier la jeunesse que soudainement, ils acceptent même déjà les cartes d'identité expirée pour délivrer des passeports après avoir pourri la vie des camerounais pendant des décennies avec des bout de papier appelés récépissés.

Le seul moyen pour libérer le Cameroun des mains des sectaires cannibalo-draculistes-anusto qui saignent le peuple camerounais à mort c'est de prendre la rue et de tous les chasser. Imaginez-vous que dans tout cela, avec les diplômés qu'il y a dans notre pays, personne ne s'est levé pour s'indigner ou pour dénoncer ce génocide prémédité de la jeunesse camerounaise en téléchargement perpétré par le régime de Biya Bi Mvondo en complicité avec leur maître colon. Quand la rue va les dégager, certains diplômés au service de l'occident sortiront des Sissongo brandissant leurs diplômes inutiles sous la bannière coloniale république-état-armée pour prétendre diriger, parler en nos noms et nous donner des leçons ? La liberté s'arrache. Isabelle merci aurait dû attendre que Field Marshall et son armée libèrent l'ambazonie pour aller s'y épanouir. Abim Té !

Rejoignez notre newsletter!