Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 23Article 536593

General News of Sunday, 23 August 2020

Source: www.camerounweb.com

Faux et usage de faux: Bruno Bidjang répond au conseil africain des medias et sort les preuves

Le directeur adjoint de Vision 4 a répondu aux accusations du Conseil africain des medias contre Jean Pierre Amougou Belinga.


Bruno Bidjang a fait appel à ses souvenirs pour venir au secours de son PDG, Amougou Belinga accusé de usurpation de titre, faux et usage de faux par le Conseil africain des medias. Dans un poste sur sa page Facebook que nous vous proposons ci-dessous, Bruno Bidjang accuse l'organe des médias africains de diffamation contre son employeur.

Voici la version de Bruno Bidjang


JEAN PIERRE AMOUGOU BELINGA, PORTE PAROLE DES PATRONS DES MÉDIAS AFRICAINS LORS DE LA PREMIÈRE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE CONSTITUTIVE DU CONSEIL AFRICAIN DES MÉDIAS EN 2014: JE ME RAPPELLE COMME CI C’ÉTAIT HIER.

Nous sommes en 2014, en marge d’un sommet de l’Union Africaine tenu dans la salle de conférence de Sipopo en Guinée Équatoriale, j’effectuais mon premier voyage à l’international et ma première couverture médiatique d’un événement d’une telle envergure. Dans cette expédition, j’étais le plus jeune journaliste. Mon père m’avait énormément aidé pour établir mon premier passport, à l’époque j’exerçais comme journaliste dans une télévision située à Mvog-Mbi: RTA( Royale Télévision d’Afrique). En même temps j’étais jeune étudiant en sciences politiques à Soa avant mon entrée à l’Esstic. Le président Obiang Nguema pour notre voyage avait dépêché un jet privé pour assurer le transport des journalistes camerounais et africains à ce grand rendez-vous.
Pour la première fois de ma vie, je me retrouvais avec les plus grands promoteurs de télévision de la sous région d'Afrique centrale. Je peux citer le PDG du Groupe l’Anecdote Jean Pierre AMOUGOU BELINGA, celui d’Afrique Média Justin TAGOUH sans oublier Constant NEMALEU D’Africa 24. Au terme de deux jours de couverture médiatique, on nous annonçait une rencontre exclusive avec le président Obiang pour les journalistes africains réunis au sein du Conseil Africain des Medias. Le président Obiang voulait soutenir les groupes de presse africain et il fallait justement choisir pour tous ces patrons celui qui allait non seulement s’exprimer devant le Président Equato- Guinéen, mais surtout celui qui allait valablement défendre les intérêts des médias privés africains. Et dans cette dynamique, Le PDG du Groupe l’Anecdote qui regorgeait ces qualités avait été choisi à l’unanimité par ses pairs.

Je me rappelle cette nuit dans la salle de presse du palais des congrès de Sipopo, Jean Pierre AMOUGOU BELINGA avait prononcé un discours qui lui avait d’ailleurs valu les félicitations non seulement du Président Equato-Guineen mais aussi de ses pairs. À l’issu de ce discours, Teodoro OBIANG NGUEMA avait décidé de mettre une somme d’un Million de Dollars pour le fonctionnement du Conseil Africain des Médias, tellement le discours de Jean Pierre AMOUGOU BELINGA l’avait marqué et interpellé.

C’est d’ailleurs à l’issu de ce séjour que j’avais l’opportunité de causer pour la première fois avec le PDG du Groupe l’Anecdote. Pour la petite anecdote : nous étions restés deux à rester éveillés à l’aéroport parce que notre vol retour avait accusé un grand retard. Avec une grosse peur dans le ventre je me suis rapproché du PDG du Groupe l’Anecdote pour lui présenter un projet que je trainais à l’époque pour lancer une télévision départementale dans le Dja et Lobo. Il était presque 02H du Matin, malgré la fatigue Jean Pierre AMOUGOU BELINGA avait pris le temps de m’écouter pendant que je lisais le projet retranscrit dans plus de 35 pages. Après m’avoir écouté attentivement, il me posa la question de savoir si j’avais une idée du financement et si j’avais fait une étude de marché. (Évidemment que non, comment pouvais-je y penser puisque je n’étais qu’un petit rêveur). Il me demanda donc de passer le voir au bureau mardi à Nsam, le même jour je fus recruté comme journaliste à Vision4 et c’était également le jour des salaires, j’ai reçu mon premier salaire sans même avoir travaillé (avec le tchoko sur ça).

Alors ceux qui croyaient que mon boss a fait l’usurpation de titre en se présentant comme Président du Conseil Africain des Médias n’ont pas tout simplement bien lu et assimilé le communiqué.

Bruno Bidjang

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter