Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 14Article 608086

Actualités of Wednesday, 14 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Faux diplômes : le chef des services de renseignement épingle Dr Fridolin Nke

le chef des services de renseignement épingle Fridolin Nke le chef des services de renseignement épingle Fridolin Nke

• Le doctorat de Fridolin Nke serait un faux

• Le chef des renseignements de l’armée fait des révélations

• L’universitaire est convoqué au SEMIL


Le Chef de la Sécurité militaire (Unité de renseignement de l’armée camerounaise) fait de graves révélations sur l’authenticité du diplôme de Dr Fridolin Nke. Les deux personnalités ont eu des échanges téléphoniques houleux au cours desquels Émile Bamkoui a remis en cause le doctorat de l’enseignant de philosophie. « Faux docteur », « Des doctorats volés », voici entre autres, les termes utilisés par le chef des services de renseignement de l’armée camerounaise.

Ces révélations du colonel Émile Bamkoui remet au goût du jour, les scandales des faux diplômes récurrents au Cameroun. En avril 2021, la commission d'évaluation des formations dispensées à l'étranger (CNE) avait détecté 17 faux diplômes et rejeté 23 autres. Les recherches effectuées par CamerounWeb révèlent que l’enseignant de philosophie avait obtenu son doctorat à l’étranger. Dr Fridolin Nke en effet décroché son doctorat à l’Université de Bruxelles (Belgique).

« Après des études au Cameroun, sanctionnées par l'obtention d'une Maîtrise et d'un DEA en philosophie, il effectue un stage doctoral à l'Université Sherbrooke, au Canada, en 2005. De retour au Cameroun, en 2009, il exerce comme Chargé de travaux dirigés au Département de philosophie de l'Université de Yaoundé I. Il poursuit ensuite des recherches doctorales à l'Université de Liège et à l'Université de Bruxelles, en Belgique, où il étudie la philosophie, les lettres et la communication », lit-on sur le site decitre.fr qui met en vente les ouvrages de Nke.

Risque d’arrestation

Fridolin Nke est accusé d’ « Incitation à l’insurrection et mutinerie dans les forces de défense et de sécurité en temps de guerre ». Il est convoqué au SEMIL selon les informations recueillies par CamerounWeb. Contacté par la rédaction, l’Universitaire dit n’avoir reçu aucune injonction.

Avant cette convocation, Fridolin Nke aussi avait porté plainte contre le colonel Bamkoui qu’il accuse de l’avoir menacé.
Il y a quelques jours, l’enseignant de philosophie à l’université de Yaoundé I a subi des menaces de la part du très redouté Joel Emile Bamkoui, qui promettait de sévir au cas où ce dernier mettait en exécution son projet de réaliser une vidéo sur l’actuel homme de main de Joseph Beti Assomo. Après ces menaces Fridolin Nke a décidé de porter plainte. Faute de moyens pour payer les avocats, il a lancé une collecte de fonds.

Rejoignez notre newsletter!