Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 01Article 570376

General News of Monday, 1 February 2021

Source: camer

Fame Ndongo veut-il manipuler le SYNES contre le Recteur Sosso ?

Une réunion du Syndicat des enseignants du supérieur ( Synes), tenue presqu'en catimi hier dimanche 31 janvier 2021 à l'université de Yaoundé 1.

Les enseignants divisés sur le complot ourdi contre Maurice Aurélien Sosso le recteur de l'Université de Yaoundé 1.

La réunion relative au mot d'ordre de grève du Synes, et sensée porter sur les revendications pour de meilleures conditions de travail et pour le paiement de diverses prestations, a selon nos informations, viré à une messe noire contre le recteur de l'Université de Yaoundé 1, le Prof. Maurice Aurélien Sosso.

Une main noire qui serait selon certains, celle de Jacques Fame Ndongo le ministre de l'Enseignement supérieur. Ce dernier, nous confie-t-on, chercherait à instrumentaliser des enseignants contre le recteur, sur l'assassinat récent d'une étudiante de la Faculté de Sciences. La ligne d'attaque serait d'accabler le recteur Sosso, sur une insécurité qui serait galopante à l'université de Yaoundé 1, comme si une hirondelle faisait le printemps. Et pourtant, les cas d'assassinats d'étudiantes sont plus fréquents dans d'autres universités d'État, dont l'université de Yaoundé 2. Il se pose donc globalement un problème de sécurité à Yaoundé, notamment celui de l'éclairage public. Loin de faire abstraction sur les problèmes de sécurité à l'université de Yaoundé 1, il faut globalement dire que les universités d'Etat s'étendent sur des domaines très vastes, et personnel sécuritaire, très insuffisant. Le problème de sécurité dans les universités d'État, doit être pensé globalement. Il est donc hors de question de focaliser sur un recteur dont le visage n'est pas plaisant à tous. Bien plus, selon un commissaire de police, voleurs et agresseurs se recrutent aussi de plus en plus parmi les étudiants. L'université sert juste de couverture à plusieurs jeunes malfrats.

D'autre part, les ennemis du recteur de l'Université de Yaoundé 1, avons-nous appris, ont tenté de faire intégrer au Synes, l'incident d'il y a trois semaines au rectorat, entre Patricia Sosso et Damaris Enyegue, dans la déclaration finale de la réunion du Synes, pourtant relative à leur mot d'ordre de grève. L'on pourrait alors se demander ce qu'un incident "protocolaire " survenu au cabinet du recteur, a à faire avec les revendications d'un syndicat. L'incident du rectorat a-t-il partie liée avec l'amélioration des conditions de travail des enseignants et le paiement de leurs primes et prestations ?

De toute façon, très divisés sur un acharnement aussi gratuit, et pour une histoire de sous-vêtements qui n'a rien à voir avec leurs revendications, une bonne partie des enseignants du Synes, s'est opposée à la cabale contre le recteur de l'Université de Yaoundé 1.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter