Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 19Article 597700

Actualités of Wednesday, 19 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Fête nationale du Cameroun: Cabral Libii prédit déjà l'après Biya

Cabral Libii Cabral Libii

•Cabral Libii prédit qu'un jour, sera instauré au Cameroun, une fête nationale.

•Cette fête sera, selon le député PCRN, instaurée par un prochain président.

•Dans sa publication, Libii accable certains dirigeants actuels du Cameroun.


Cabral Libii ne sera peut-être pas président de la République, mais il prédit qu'un jour, viendra au Cameroun, un président camerounais qui déplacera la fête nationale au 1er janvier.

'Un jour viendra la fête nationale. Par la Grâce de Dieu, il arrivera un jour où un Chef de l'Etat du Cameroun prendra la décision de déplacer la Fête Nationale au 1er janvier (date de proclamation de notre indépendance). D'ailleurs la parade militaire trouvera alors un véritable sens. Car, commémorer un référendum avec un attirail de guerre m'a toujours laissé songeur…', écrit Cabral Libii dans une publication sur sa page Facebook.

'Je comprends aussi que certains dirigeants actuels du Cameroun n'arrivent pas à trouver dans leurs consciences silencieusement coupables, la force de déplacer la Fête Nationale sur un événement qui obligerait la célébration permanente des héros de l'indépendance dont ils continuent de mépriser le sacrifice dans une sorte de désinvolture maladroitement feinte, mais néanmoins nourrie par le caractère immérité de l'héritage politique qu'ils comptent saborder perpétuellement...Nous sommes là pour que la mémoire leur survive', ajoute Cabral Libii.

Politique du ventre

Cabral Libii a mal digéré les propos à lui adressés par Hervé Emmanuel Nkom la semaine dernière dans l’émission «Canal Presse» sur Canal 2 International. Le communiquant du RPDC dénonçait l’attitude du président du PCRN qu’il compare à celle d’une personne qui fait son entrée en politique pour échapper à la faim.

Dans sa réponse, Cabral Libii insinue que Hervé Emmanuel Nkom manque de clairvoyance et rappelle ses propos antérieurs dans lesquels il tirait sur Paul Biya et son régime.

'Il était une fois une grande clairvoyance! M. Biya est l’incarnation vivante de l’incapacité à gouverner Hervé Emmanuel Nkom', a-t-il publié avant d’inviter tous les acteurs politiques camerounais à se concentrer sur les débats de fond au lieu de divertir les téléspectateurs.


'Mettons en concurrence nos offres politiques de fond pour les prochaines échéances électorales. L’audience médiatique par les superficialités hilarantes et clivantes est abrutissante pour l’électorat', a-t-il rajouté.

Le jeune député reste fidèle à ses principes. La semaine écoulée, il avait indiqué qu’il répondrait désormais à toute personne qui tentera de le détruire même.

'On peut être une respectable personnalité, mais quel que soit l’âge on peut aussi manquer d’humilité et de lucidité. C’est humain. Mais dans mon cas, quiconque se lève pour me détruire me trouve. Comme disent les jeunes aujourd’hui, avec moi il ne faut pas mal venir. Vous venez avec la malbouche je vous réponds avec la malbouche. Vous venez avec le mépris, je vous oppose le mépris surtout lorsque c’est dans le but de me détruire', avait-il déclaré.

Pour rappel, le président du PCRN, en répondant aux questions d’un internaute, s’était permis d’ouvrir une brèche sur sa santé financière.

'Je n'ai plus faim. Si j'ai encore faim maintenant c'est que ce n'est pas normal. Un député gagne un million de francs CFA au Cameroun. Je réussis quand même à me faire quelques provisions pour pouvoir manger à ma faim. (…) C'est clair que grâce à la politique, je mange peut-être mieux. Je ne vais pas refuser. Il faut être honnête', avait-il déclaré.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter