Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 10Article 572554

General News of Wednesday, 10 February 2021

Source: Actu Cameroun

Fête de la jeunesse: Paul Biya va parler aux Camerounais ce soir

C’est à la veille d’un 11 février sans défilé pour cause de Covid-19.

Le président de la République, Paul Biya s’adresse en principe à la Nation ce mercredi soir, lors d’une allocution solennelle à 20 heures. Soit au lendemain du CHAN et à la veille d’une fête de la jeunesse 11 février sans défilé pour cause de Covid-19.

« Le Chef de l’État saura donc trouver les mots pour transmettre malgré tout son optimisme du message de fin d’année à une jeunesse qui connait déjà les effets du coronavirus. Le système de mi-temps appliqué dans les lycées ralentit déjà la couverture des programmes scolaires. Au-delà, le quotidien des jeunes camerounais subit aussi des effets néfastes dans la dimension festive et récréative. », analysent nos confrères de la Crtv.

L’allocution du chef de l’Etat doit notamment boucler le premier épisode d’une biennale que le Cameroun consacre à la jeunesse footballistique du continent. Renvoyé pour cause de Covid-19, le CHAN 2020 a finalement eu lieu.

Conscient du contrat bien rempli par l’Etat, le Président de la République n’a qu’un vent favorable. Va-t-il s’exprimer sur l’aventure des Lions A’ dans cette compétition? Aura-t-il plus tendance à mobiliser la nation autour de la CAN 2021 qui arrive dans 11 mois? Le premier supporter des Lions Indomptables n’a eu de cesse de créer un cadre propice à la performance durable du football camerounais. N’est-il pas déjà à l’origine de l’actuel championnat professionnel au Cameroun ? N’a-t-il pas créée également l’Académie Nationale de Football ?

Il y a un an, le message présidentiel explorait déjà les promesses de la décentralisation. En dépit de la Covid-19, la mise en place des conseils régionaux est désormais effective. On peut donc envisager la matérialisation des attentes pour les jeunes.

L’insertion socio-professionnelle des jeunes reste ainsi une préoccupation. La violence n’a pas encore disparu de l’environnement national avec notamment l’assassinat des élèves à Kumba à la rentrée d’octobre 2020.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter