Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 03Article 531988

General News of Monday, 3 August 2020

Source: Actu Cameroun

Extrême nord: voici les cinq nouveaux avocats qui font leur entrée au barreau du Cameroun

Denis Desahbe, Valery Haissia, Sandrine Huguette Njorno épouse Yepmo, Rigobert Ngornsi et Haoula Sirbela ont fait leur entrée au barreau du Cameroun. L’inscription des impétrants à l’Ordre des avocats du Cameroun s’est faite après qu’ils ont été déclarés admis à l’examen de fin de stage des avocats par arrêté du 29 avril 2020 du ministre de la justice.

Tous titulaires du Certificat’ d’aptitude à la profession d’avocat (Capa), ils ont prêté serment le 22 juillet 2020 à la Cour d’appel de l’Extrême-Nord, au cours d’une audience solennelle présidée par le 1er vice-président de la cour, le magistrat de 4e grade François, Aoudou. Baptisée promotion Bernard Acho Muna, ces nouveaux avocats qui exercent dans la région de l’Extrême-Nord ont été invités à respecter les principes cardinaux d’avocat à savoir, l’indépendance, la dignité, la conscience, la probité et l’humanité.

En sa qualité du délégué spécial du bâtonnier dans la région de l’Extrême-Nord, Me Honorine Bahané épouse Dourwé, a rappelé, à ses cadets, qu’à côté de ces principes cardinaux «nous avons les règles et usage de notre profession qui se déclinent en termes d’honneur, de loyauté, désintéressement, de confraternité, de délicatesse, de modération, de courtoisie, de compétence, de dévouement, de diligence, et de prudence».

Elle a insisté sur le fait que ces principes «s’imposent à l’Ordre tout entier et à chacun de ses membres, quel qu’il soit. Et le conseil de l’Ordre a la charge impérieuse de sanctionner le moindre de ses manquements. De manière concrète, tout manquement de l’avocat à la probité constitue une atteinte à l’honneur que le conseil de l’ordre se doit de sanctionner sans complaisance», a-t-elle mis en garde les bleus dans l’avocature.

Non sans conseiller les impétrants à prêter serment «non comme une formalité obligatoire pour enfin exercer la profession, mais comme un engagement pris devant la société d’incarner les valeurs qui le constituent, de sorte qu’à chaque fois que vous poserez un acte, cet engagement vous revienne à l’es prit pour vous rappeler votre mision».

A la suite de Me Honorine Bahané épouse Dourwé, avocate au barreau du Cameroun, le doyen d’.âge de la Cour d’appel de l’Extrême-Nord, le magistrat Obama, a relevé l’importance de relation saine qui doit exister entre les avocats et les magistrats. L’homme de droit a martelé que «l’avocat ne doit jamais tronquer la vérité pour tromper la vigilance du juge ou de la Cour».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter