Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 10 07Article 622315

Actualités of Thursday, 7 October 2021

Source: www.camerounweb.com

Extrême-nord : un réseau de preneurs d’otage démantelé, un impressionnant arsenal saisi

Les munitions et armes saisies Les munitions et armes saisies


• : La Gendarmerie a présenté les individus arrêtés et leur arsenal de travail

• Un autre membre du réseau en fuite

• Les individus arrêtés sont passés aux aveux



Dans l’Extrême-nord du Cameroun à part les groupes terroristes comme Boko Haram, d’autres réseaux de bandits de grand chemin opèrent dans la zone. Ils ont pratiquement les mêmes modes opératoires comme les terroristes à quelques exceptions près. La gendarmerie vient de démanteler un vaste réseau de criminels auquel on attribue des rapts.

Il s’agit au total de 6 membres du gang de présumés preneurs d’otage qui sont entre les mailles de la Gendarmerie. Ils opéraient dans les localités comme Mokolo, Hina, Guider et Ndoukoula. C’est tout un arsenal de guerre qui a été découvert chez eux suite à une série de perquisition menée par les forces de l’ordre. Il a été découvert notamment un fusil d’assaut type AK 47, d’un Pistolet automatique de marque Browning. Mais aussi de plusieurs munitions, des cartes SIM et des téléphones portables.

D’après les récits de la gendarmerie nationale du Cameroun, les personnes interpellées sont passées aux aveux. Elles ont notamment reconnu être à l’origine de plusieurs enlèvements avec demandes de rançons. Les membres du réseau démantelé sont présentement gardés à vue à la Légion de gendarmerie de l’Extrême-Nord, où une enquête a été ouverte par le Bureau enquêtes de ladite unité. L’on apprend qu’il y a encore un autre membre du gang en fuite et particulièrement dangereux car détenant une arme à feu.
Ce n’est pas la première fois cette année que des présumés kidnappeurs sont arrêtés dans le pays. En mai dernier, la compagnie de gendarmerie de Garoua, dans la région du Nord, a présenté au public six présumés preneurs d’otages.

Si les populations doivent déjà subir les affres des terroristes et maintenant des bandits armés qui font la pluie et le beau temps dans cette zone, il devient impérieux pour l’Etat de songer à revoir le dispositif sécuritaire dans cette zone frontalière avec le Nigéria.

Rejoignez notre newsletter!