Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 05Article 606274

Actualités of Monday, 5 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Extrême Nord : plusieurs dégâts causés par les pluies diluviennes

Nous craignons maintenant de perdre des habitants Nous craignons maintenant de perdre des habitants

L’eau a entrainé plusieurs personnes.

Les sapeurs-pompiers ont pu sauver certains sinistrés.

Les populations craignent de nouvelles pluies.

Plusieurs familles de l'Extrême nord du Cameroun subissent depuis plusieurs semaines les dégâts causés par les pluies diluviennes. Certains sont désormais sans abris. Les inondations ont détruit leur maison, emporté le bétail et dévasté les plantations. Les pluies diluviennes qui s’abattent sur la ville de Maroua depuis quelques jours sont sans précédent. « Une puissante crue a entrainé dans les eaux du Mayo, au niveau du radier sous le pont du quartier Palar, à Maroua, un véhicule qui avait abord deux personnes. Le chauffeur a réussi à se sauver. Alertés, les sapeurs-pompiers ont réussi à repêcher le passager « Les soldats du feu ont agi avec professionnalisme. Ils ont extrait la seconde personne des eaux. Cette dernière a immédiatement été évacuée aux urgences de l’hôpital régional » a indiqué la cellule de communication des sapeurs-pompiers.

Inquiétudes

Ce n’est pas du tout le calme au sein des populations de Maroua, elles craignent que les pluies commencent à causer des pertes en vie humaine. "Nous craignons maintenant de perdre des habitants. Nous avons dejà perdu les animaux, les oignons, le mil, les poulets, tout. Les inondations, ont tout emporté. Nous Nous n'avons plus rien.", raconte un sinistré .Les ponts et les routes sont détruits, l'aide humanitaire et matérielle reste impossible à acheminer. Face à cela, les populations appellent les autorités à réagir. "Aujourd’hui, nous demandons aux pouvoirs publics de venir en aide à la population de Merem qui est aujourd’hui (Innondée) sous les flaques d’eau. Nous avons même des déplacés."
L’année dernière, de fortes pluies s’étaient déjà abattues dans la ville poussant près de 20,000 personnes à abandonner leur foyer. Selon les autorités, au total plus de 40,000 personnes avait été sinistrées durant la saison de pluie de l’année dernière.

Rejoignez notre newsletter!