Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 17Article 542404

General News of Thursday, 17 September 2020

Source: cameroonvoice.com

Exclusif: des militaires rejoignent Kamto et appellent à une sortie massive (Vidéo)

10.000 (dix mille), 20.000 (vingt mille), 30.000 (trente mille), 40.000 (quarante mille), 50.000 (cinquante mille)… Les Camerounais doivent sortir massivement « pour renverser… la tendance » actuelle qui consiste à donner l’impression que c’est le pouvoir qui contrôle le souverain primaire qu’est le peuple et non l’inverse.

Tel est la quintessence du message devenu viral sur les réseaux sociaux (près de 12.000 vues sur la plateforme Youtube en moins de 48 heures) attribué à un militaire camerounais, et dont le moins qu’on puisse dire est que, quelle que soit la qualité de son auteur, il reflète une opinion largement partagée au sein de l’armée camerounaise. Une armée qui en a aussi marre, non seulement d’être clochardisée et d’être victime des discriminations de toutes sortes, mais aussi de se voir affectée aux tâches ingrates de répression du peuple dont il est partie intégrante pour ne pas dire le bras séculier.


Ce message est-il un montage comme l’affirment les partisans du régime ou celui d’un authentique militaire comme l’espèrent de nombreux Camerounais désireux de voir leur armée se comporter en armée citoyenne, patriotique et républicaine, qui laisse les politiciens régler les problèmes politiques par la voie politique au lieu de se ranger di côté des individus qui pour avoir reçu du peuple le pouvoir de diriger ses institutions, s’autoproclament “institutions au-dessus du peuple ? Difficile à dire.

Toujours est-il qu’au Cameroun, depuis le trucage électoral d’octobre 2018 qui a vu “reconduire” à la tête du Cameroun avec 71% de suffrages favorables, le seul président au monde détesté par au moins 75% de ses concitoyens, il y a un tel besoin de libération au Cameroun que l’armée elle aussi en ressent la nécessité et souhaite elle aussi voir le peuple dont elle n’est que le bras, prendre les devants et l’activer pour qu’elle serve à ce à quoi elle devrait naturellement servir :

défendre et protéger le peuple, indifféremment des appartenances tribales, régionales, religieuses et autres de ses éléments qui, Bassa, Maka, Fong, Bulu, Bakundu, Foulbé, Bamoun, Pygmées, Moundang, Gbaya, Kirdi, Eton, Bene, Bamiléké, Tikar, Banso, Mousgoum Metah, Douala, Arabes-Choas, Massa, Mofu, Chamba, Peuhl, Ewondo, Haoussa, Etenga…, musulmans, chrétiens, animistes… originaire du Nord, du Sud, de l’Est, de l’Ouest, du Centre…, ne sont avant et après tout que des Camerounais et non des instruments de domination sectaire au service des personnes qui se prennent pour les seigneurs du Cameroun.



Comme quoi, l’armée a aussi besoin que les Camerounais sortent massivement pour la libérer des chaines de l’asservissement, comme le fait remarquer une camerounaise de la diaspora sur la vidéo-ci-dessous:

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter