Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 03Article 560135

General News of Thursday, 3 December 2020

Source: Cameroon Info

Exclu du RDPC, Saint Eloi Bidoung annonce la création de son parti politique

Le maire adjoint de Yaoundé IV révèle qu’il nommera sa formation politique, Parti Démocratique des Pauvres du Cameroun.
Chassé du ciel, l’ange Saint Eloi s’en va bâtir un nouveau monde où il règnera en seul maitre. L’idée lui trotte dans un coin de la tête depuis quelques temps, et Saint Eloi Bidoung entend bien la concrétiser pour s’affranchir définitivement du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), où il a été exclu en septembre dernier pour une période de 36 mois, « pour rien », s’innocente-t-il. Le premier adjoint au maire de Yaoundé IV a révélé ce jeudi 3 décembre 2020 à Cameroon-Info.Net qu’il est bien engagé sur un autre chantier politique, notamment la création de son parti dénommé Parti Démocratique des Pauvres du Cameroun (PDPC).

« Si on vous êtes exclu de votre parti et vous êtes un homme politique avec vocation à poser des actions politiques, il faut bien que vous ayez une structure politique. Je veux être président de la République, et il faut être à la tête d’un parti », confie Saint-Eloi Bidoung.

Le militant du RDPC confie qu’il a déjà engagé depuis près de deux mois, la procédure administrative en vue de légaliser cette entité auprès des services administratifs compétents. L’idéologie prônée par le PDPC consiste à « lutter contre la pauvreté ambiante qui règne au Cameroun. Comment pouvons-nous être producteurs du cacao, du café, du pétrole, du fer, de la bauxite, de la banane, du bois…., et demeurer pauvres ? Il y a forcément un problème et le peuple a besoin de connaitre comment sont gérées ces ressources », décline Saint Eloi Bidoung, de son vrai nom Bonaventure Eloi Bidoung.

La soixantaine sonnée, il veut se positionner, avec son PDPC en gestation, parmi les leaders politiques qui vise à terme la magistrature suprême. Pas question donc de brader sa riche expérience de la politique dans un autre parti, en dépit indique-t-il, des appels du pied des partis d’oppisition à l’image du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN), de l’Union des Populations du Cameroun (UPC), ou du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC).

Passé sous éteignoir dans son parti originel où il s’est presque toujours offert une liberté de ton qui derange l’establishment du parti, Saint Eloi Bidoung est plus que jamais conforté dans l’idée de son entreprise politique, après la démolition dans la nuit du mercredi 2 décembre 2020, de la façade de sa gargotte à Yaoundé par les agents de la Communauté Urbaine de Yaoundé (CUY). Il crie à « un règlement de compte ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter