Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 06Article 560546

General News of Sunday, 6 December 2020

Source: Actu Cameroun

Excès de zèle : Amougou Bélinga humilie Bruno Bidjang

Devenu très actif sur les réseaux sociaux depuis la descente aux enfers de son maître, Bruno Bidjang se fait appeler par certains de ses collaborateurs « bébé zomlo’o ». Pour cause, le jeune rédacteur en chef de Vision 4 prend la défense de son patron Amougou Belinga sur tous les sujets et sur toutes les plateformes. Cet excès de zèle, Amougou Belinga ne le voit pas d’un bon œil. Dans une note circulaire, le président du groupe l’ANECDOTE, demande à ses collaborateurs de cesser immédiatement l’usage abusif du titre de Zomlo’o.

« En rappel, le titre de Zomlo'o "n’est pas consacré aux plaisantins. Ce titre bien que parfois symbolique est entouré de toute la noblesse possible. E pour y parvenir, on ne le demande pas, on ne se prévaut guere "Zomlo'o". C'est un peuple qui vous sollicite pour en être un.
Alors des "bébés" "Zomlo'o" attribués certainement par ignorance par excès de zele ou par extrapolation à certains collaborateurs doivent tout simplement cesser et ce le plus rapidement possible », peut-on lire.

Bruno Bidjang demande l'interpellation et bastonnade des Lions indomptables

Le rédacteur en chef de Vision 4 pense que les Lions indomptables n'ont pas le droit d'exécuter l'hymne national du Cameroun à genoux. Il propose que les joueurs soient même envoyés en cellule comme sanction.

"Normalement ces gars devaient être conduits dans une cellule pour y passer au moins une semaine avec 3 bastonnades par jour chacun. Mais mon Dieu!!! On n’exécute pas l’hymne national à genoux. Vous n’aviez qu’à donner vos primes de match aux familles endeuillées de Kumba." Bruno Bidjang ce 14 novembre sur Facebook.

Pour rappel, jeudi en hommage aux victimes des attentats de Kumba, les Lions Indomptables ont décidé de chanter l'hymne national du Cameroun à genoux.

Menace de grève à Vision 4: Kevin Fotso répond à Bruno Bidjang et l'humilie

Le rédacteur en chef du journal en ligne Afrik Inform a réagi ce jeudi 3 décembre alors que son confrère de Vision 4 - dans un coup de gueule - a estimé que tous les journalistes rêvent de travailler à Vision 4
« La seule chaîne privée au Cameroun où tous les journalistes rêvent travailler. La seule chaîne privée au Cameroun où les salaires sont conséquents et régulièrement payés. Chez nous, tout le personnel est affilié à la CNPS » a entre autres déclaré Bruno Bidjang.

La réponse de Kevin Fosto, présentateur de 7 min pour convaincre

« Je ne travaille pas à Vision 4, mais je suis affilié à la CNPS, mes conditions de travail sont satisfaisantes et j'ai des congés payés. L'idée de déposer un jour une demande d'emploi à Vision 4 ne m'a jamais traversé l'esprit encore moins celle d'avoir pour collègue un humoriste qui confond le droit basique du travailleur qu'est l'affiliation à la CNPS à un exploit. Cyrille Bojiko a offert des terrains à plusieurs de ses collaborateurs, journalistes comme animateurs. Ça n'a pas fait l'objet d'un grand dossier au 18 H de Balafon. Des cas comme ça sont légions. Nous avons tous du respect pour les efforts fournis par votre promoteur dans un contexte particulièrement difficile. Mais ne confond pas quelques stagiaires de radio à Yaoundé à toute la presse privée. Nous sommes très nombreux à n'avoir jamais souhaité travailler à Vision 4. »

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter