Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 24Article 515224

General News of Sunday, 24 May 2020

Source: La Nouvelle Expression n°5223

Evasion spectaculaire de Kamto à la prison de Bafoussam : voici les complices arrêtés


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Des agents de l’administration pénitentiaire, des vigiles de l’hôpital régional et d’autres personnes, soupçonnés d’avoir facilité l’évasion d’Inès Laure Kamto le 13 mai dernier, sont dans les mailles de la police judiciaire.
L’évasion spectaculaire d’Inès Laure Kamto a plongé une dizaine de personnes dans de sales draps. Soupçonnées d’avoir été de mèche avec la fugitive, elles ont été interpellées dans le cadre de l’enquête ouverte par la division régionale de la police judiciaire de l’Ouest. Selon nos sources, jusqu’au 19 mai dernier, cinq agents de l’administration pénitentiaire étaient en garde à vue. Les deux premiers ont été interpellés le 13 mai 2020. Ils étaient supposés assurer la garde de la détenue évacuée à l’hôpital régional de Bafoussam.

Ces derniers auraient, par l’abandon de leur poste de travail, permis à Inès Laure Kamto de fondre dans la nature sans aucune difficulté. Respectivement le 15 et le 18 mai, trois autres geôliers se verront mettre le grappin dessus. Ces derniers, nous souffle l’une de nos sources, avaient noué une proximité suspecte avec la détenue.

Certains étaient même devenus ses coursiers et d’autres (les femmes), ses cuisiniers. Les charges contre eux pourraient être alourdies par le fait que la veille de l’évasion, apprend-on, le régisseur de la prison centrale de Bafoussam avait attiré l’attention de tout son personnel sur ce qui se tramait. Il avait au cours de cette rencontre appelé à une vigilance plus accrue autour de la * détenue réputée espiègle.

Outre ces agents de l’administration pénitentiaire, deux ambulanciers de l’hôpital régional de Bafoussam sont également privés de liberté. La nuit de l’évasion, les ambulances ont quitté la formation hospitalière à trois reprises. Alors que l’hypothèse d’une évasion à partir de ces véhicules d’urgence est fortement envisagée, leurs conducteurs ont de facto été interpellés. D’autres sources proches du dossier n’excluent pas une complicité de la haute hiérarchie de l’hôpital.

Les enquêtes en cours ont également conduit à l’interpellation d’autres personnes. Elles auraient utilisé leurs pièces d’identité pour acheter les puces téléphoniques qu’utilisaient Inès Laure Kamto.

Pour mémoire, mise sous mandat de dépôt dans le cadre d’une plainte pour vol déposée contre elle par le journaliste Biaise Pascal Talla qui l’accusait de lui avoir dérobé une valise contenant la somme de 45 millions Fcfa à l’aéroport de Bafoussam-Bamougoum, elle avait été maintenue en prison après avoir été condamnée à cinq ans de prison assortis du paiement de la somme de 47 millions Fcfa.

A cette affaire, il faut ajouter une autre l’opposant depuis avril dernier au Ministre délégué auprès du Ministre de la Justice garde des sceaux. Jean de Dieu Momo avait introduit une plainte accusant cette fervente militante du parti au pouvoir, d’escroquerie d’une somme de 500 millions Fcfa.

Evacuée à l’hôpital régional de Bafoussam au lendemain de sa mise sous mandat de dépôt pour des raisons de santé, elle avait le 3 avril dernier, été ramenée à la prison centrale de Bafoussam. Mais à cause de son état de santé peu rassurant selon des médecins, elle avait été ramenée à l’hôpital d’où elle a planifié et exécuté son évasion. L’on ignore exactement à quelle heure elle a filé à l’anglaise.

C’est autour de 4 heures apprend-on, que l’infirmière venue lui administrer ses soins, a constaté son absence et a illico presto alerté la direction de l’hôpital. Toutes les initiatives pour la rattraper ont été vaines. Selon certaines sources, elles auraient pris la direction du Nigéria en passant par la région du Nord-ouest.

Inès Laure Kamto est militante du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc). Malgré ses déboires judiciaires, elle avait réussi à intégrer la liste de ce parti pour les élections municipales dans la commune de Baham. La victoire de cette liste avait fait d’elle de fait conseillère municipale.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter