Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 13Article 573238

General News of Saturday, 13 February 2021

Source: mimimefoinfos.com

Etoudi: voici pourquoi Paul Biya ne doit pas célébrer ses 88 ans

Le leader camerounais, Paul Biya, a eu 88 ans ce samedi 13 février 2021. Il est président depuis 1982, après avoir passé sept ans comme Premier ministre.


Mais pour toutes les bonnes intentions , Biya ne devrait pas célébrer cet anniversaire - du moins pas quand le pays est l'ombre de lui-même. Le sang coule partout.

"La paix est une condition préalable au progrès. Comme vous le savez, elle est menacée depuis quelques années dans notre pays par des bandes armées qui répandent la terreur à la frontière occidentale de l'Extrême-Nord, et dans certaines régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Notre frontière orientale est également confrontée à l'insécurité", a déclaré Mme Biya le 10 février dans un discours télévisé.

Pour un homme né avec une cuillère en argent, il n'a aucune raison de faire la fête. Fête-t-il le fait qu'il a hérité de la paix et qu'il lègue la guerre à son peuple ? Ou bien célèbre-t-il la hausse du chômage, de la corruption, de la mauvaise gouvernance et du sous-développement ?


Nous, Mimi Mefo Info, pensons que Biya n'a aucune raison de célébrer. Il est entré dans la fonction publique à l'âge de 20 ans. Il a refusé de prendre sa retraite et de donner une chance à la jeunesse. Il a continué à recruter des jeunes de son âge avec lesquels le pays est ruiné, et non pas dirigé.

Sans emplois, sans routes, sans électricité, sans eau potable, sans hôpitaux décents et avec un système éducatif défaillant, l'avenir est sombre pour la jeunesse.

À 88 ans, Biya est frêle. Il suit peu à peu la voie tracée par le défunt dirigeant zimbabwéen Robert Mugabe. Il n'est clairement pas en charge des affaires du pays. Il a maintenant prouvé qu'il était un président de cérémonie. Il n'apparaît à la télévision que lorsqu'il reçoit tel ou tel invité à la présidence. Ses dents et ses cheveux tombent. Il vacille apparemment et son discours s'estompe peu à peu.

Après avoir fait campagne pour que le Cameroun accueille le Championnat d'Afrique des Nations, le CHAN, Biya ne pouvait être présent ni à la cérémonie d'ouverture ni à celle de clôture. Son âge ne lui permettait pas de rester assis au même endroit pendant plus de 90 minutes. Cette personne prétend préparer le pays à son émergence en 2035.

Une vidéo de Biya calée dans les escaliers à Paris et assistée par des agents de sécurité reste d'actualité.
A 88 ans, Biya devrait avoir la sagesse de connaître ses limites. Pour quelqu'un qui a enfermé la quasi-totalité de ses anciens collaborateurs, il ne doit certainement pas être en paix.

Voir le professeur Gervais Mendo Ze, un oiseau chanteur de Biya souffrant de son lit d'hôpital en prison. Voir Marafa Hamidou Yaya devenir aveugle en prison. Voir l'ex-Premier ministre Ephraim Inoni vivant comme un paria alors qu'il purge sa peine de 20 ans. Le chanceux Essimi Menye Lazare s'est échappé après avoir été ministre des finances. La liste est longue. Mais Biya a été injuste envers ses amis et l'est aussi envers lui-même.

L'un des traits les plus précieux que nous puissions avoir est de connaître nos limites et d'accepter la marche de l'horloge, qui nous concerne tous.
Après avoir échoué à donner la paix à ses compatriotes, Biya ne doit pas être en paix avec lui-même, même pas le jour de son anniversaire. Mais son 88e anniversaire pourrait-il être le moment pour lui de quitter le pouvoir et de passer le reste de la vie que Dieu lui donnera avec sa famille ?

Lorsque ce mandat actuel prendra fin en 2025, quel genre d'homme sera Biya à 92 ans ?


Si les habitants des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ne peuvent même pas trouver le sommeil, Biya ne devrait pas dormir. Si les habitants de la région de l'Extrême-Nord vivent toujours dans la peur, alors Biya ne devrait pas être en paix. Si les gens de l'Est vivent dans l'insécurité, alors Biya devrait s'en vouloir en ce jour.

Laissez la jeunesse avoir un avenir. Vous et vos amis avez vécu votre vie et vivez maintenant la vie des jeunes.

Faites ce qui est honorable, M. le Président. Ne vous réjouissez pas parce que le Camerounais moyen n'est pas sûr d'arriver à 88 ans. Célébrer sera une moquerie pour ceux qui sont morts avant leur heure et pour ceux qui mourront même aujourd'hui à cause de vos actions et de votre inaction.


Un mot pour un sage, Monsieur le Président.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter