Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 17Article 608653

Actualités of Saturday, 17 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Etoudi: quand Paul Biya comptait sur un directeur d’hôtel pour quitter le pouvoir

Paul Biya président du Cameroun Paul Biya président du Cameroun

Paul Biya s'est lié d'amitié avec l'ancien directeur de l'Intercontinental

Paul Biya lui aurait confié vouloir s'inspirer de lui pour préparer sa retraite

Paul Biya n'a toujours pas quitté le pouvoir



A 88 ans, Paul Biya est l’un des présidents les plus âgés de la planète. Après 38 ans passés au pouvoir, et avec une santé de plus en plus dégradée, a question d’une retraite du locataire du Palais de l’Unité ne ce cesse de poser.

Au pouvoir jusqu’en 2025, année de la fin de son septième mandat, Paul Biya préparerait sa retraite depuis près d’une décennie. Et pour ce faire, ‘Le Lion de Mvomeka’a ‘ comptait s’inspirer d’un ancien responsable de l’Intercontinental, le prestigieux hôtel suisse dans lequel il a ses habitudes depuis plus de 30 ans. « Parmi les 150 chefs d’Etat que j’avais eu l’honneur de recevoir, un m’avait particulièrement impressionné. Il s’agit du président du Cameroun, Paul Biya. J’avais fait sa connaissance en 1969, alors qu’il était le chef de cabinet de la présidence du Cameroun. J’assumais à cette époque la fonction de chef de réception et tout de suite le courant est passé entre nous. Avec le temps et à travers ses fréquentes visites à Genève, cette relation assez timide à l’origine s’était transformée en véritable et solide amitié », raconte Herbet Schott dans son livre l’Hôtelier publié en 2007.

« Certaines coïncidences avaient par la suite contribué à nous rapprocher considérablement l’un de l’autre : nos promotions comme premier ministre de son pays et moi comme directeur de l’hôtel, puis en 1981 son accession à la présidence de la République du Cameroun et moi à la direction générale de l’hôtel », ajoute Herbet Schott.

Cette amitié naissante entre les deux hommes donnera une idée à Paul Biya : celle de s’inspirer de son ami pour préparer sa retraite. « Convaincu que nous avions un destin commun, continue l’hôtelier, il m’avait confié, lors d’une de ses visites à Genève, qu’il souhaitait vivement s’inspirer de la manière par laquelle je pensais pouvoir organiser ma retraite, afin qu’il puisse préparer progressivement son retrait de la vie politique », révèle-t-il dans son livre.

Malgré cette envie de céder le pouvoir, celui que l’ancien directeur de l’Intercontinental qualifie d’« homme exceptionnel, hors du commun», n’a toujours pas céder le pouvoir. Il a d’ailleurs réussi à se faire réélire pour un septième mandat en 2018, au sortir d’un scrutin toujours contesté.

Ce 17 juillet, une géante manifestation devrait avoir lieu à Genève contre le président qui se trouve actuelle en visite en Suisse.

Rejoignez notre newsletter!