Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 03Article 611635

Actualités of Tuesday, 3 August 2021

Source: Info Matin N°911

Etoudi : les ministres (encore) interdits de sortie du pays, la tension monte

Les ministres (encore) interdits de sortie du pays, la tension monte Les ministres (encore) interdits de sortie du pays, la tension monte

Le chef de l'Etat a donné des instructions fermes afin qu'aucun membre du gouvernement ou assimilé ne quitte le territoire national jusqu'à nouvel avis, at-on appris de sources dignes de foi. Cette restriction ne concerne pas les cas de problèmes de santé ou de mission spéciale.

S'agissant des missions, elles devraient revêtir l'accord du visa di premier ministre et impérativement de l'accord de la présidence de la République. Dans le cas d'une évacuation sanitaire, les concernés devraient obtenir l'accord formel de la primature après avoir été soumis à toutes les formalités y relatives.

La mesure a également été communiquée aux services des frontières terrestres, aériennes et maritimes, et sa stricte application ne devrait insiste notre source, souffrir d'aucune entorse. Les bénéficiaires, qui ont été notifiés de leur départ en congés administratifs annuels, sont par ailleurs tenus de préciser leur lieu de villégiature. Pour l'application de ces directives, Paul Biya a réparti les départs en vacances en deux vagues, la durée du répit ne devant pas dépasser les 15 jours réglementaires. Pendant cette période, certains ministres devront assurer l'intérim à la tête d'autres administrations. En 2020, rappelle-t-on, les congés des membres de l'exécutif s'étendaient du 10 août au 26 septembre. Les vacances des ministres interviennent, note-t-on, dans un contexte glauque caractérisé par de fortes présomptions de détournements de deniers publics autour des 180 milliards de francs CFA mobilisés pour le fonds spécial de la solidarité contre le Covid-19 et ses répercussions économiques et sociales.

Covidgate

Ainsi, le rapport de l'audit de la Chambre des comptes de la cour suprême, bien que contesté par la plupart de mise en cause, a-t-il révélé de nombreuses pratiques criminelles sur les fonds publics. Pour y voir clair, le président de la République a prescrit des enquêtes approfondies. Celles-ci à travers une série d'auditions, sont actuellement menées de manière assez pointilleuse par le corps spécialisé des officiers de police judiciaires du Tribunal criminel spécial (TCS).

Le départ en vacances de l'équipe gouvernementale, apprend-on coïncide avec le début des opérations de renouvellement des organes de base du RDPC qui se tiennent du 7 août au 30 septembre. Occasion sans doute, pour certains ministres et assimilés en délicatesse avec la justice de leur pays en rapport avec le Covidgate de se changer les idées avant d'affronter éventuellement une autre forme d' "opération Epervier" et pour certains de revenir faire leurs cartons pour le grand chambardement gouvernemental tant attendu.

Rejoignez notre newsletter!