Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 15Article 573499

General News of Monday, 15 February 2021

Source: Actu Cameroun

Etoudi: le MRC fixe ses conditions pour participer à la prochaine élection présidentielle

Selon cette formation politique, tant que ces conditions ne seront pas réunies, le MRC n’y participera pas. Mais continuera à se battre pour la modification du code électoral.


Le 25 novembre 2019, Maurice Kamto ( photo) appelle au boycott des Municipales et Législatives du 9 février 2020. Cette annonce de boycott intervient surtout après le communiqué du 10 novembre de Paul Biya convoquant le corps électoral pour le 9 février 2020, et surtout à la veille de la clôture des dépôts des dossiers des candidatures.

En prenant cette décision politique grave, le MRC risque une éventuelle disqualification du pour la prochaine élection présidentielle. Mais pour Joseph Emmanuel Ateba, le porte-parole de cette formation politique, les Camerounais n’ont pas à s’inquiéter.

« À ceux qui « s’inquiètent » de l’éventuelle disqualification du MRC pour la prochaine élection présidentielle ( en 2025, Ndlr), retenez ceci: L’objectif du MRC n’est pas de participer à une élection mais de participer à des élections libres, indépendantes, justes, transparentes et inclusives. Tant que les conditions d’une telle élection ne seront pas réunies, le MRC n’y participera pas et continuera à se battre. », rassure-t-il sur sa page Facebook.

Selon le cadre du MRC, la vraie légitimité populaire est instantanée, elle est naturelle, elle est sincère, elle n’est pas achetée : « Nous venons de le voir avec la liesse populaire qui a accompagné le cortège de Maurice Kamto qui raccompagne Mamadou Mota dans son Tokombere natal après 2 ans de séquestration à Kondengui. », renchérit le militant.

La bonne nouvelle

Pour mémoire, Mamadou Mota, 1er vice-président du MRC est retourné à Tokombéré (région de l’Extrême-Nord) ce weekend. Là-bas, c’est une foule en liesse qui a accueilli la délégation conduite par Maurice Kamto, le leader du MRC.

L’allégresse des milliers de personnes venues de divers cantons de l’arrondissement de Tokombéré pour toucher Mamadou Mota qui a passé 21 mois en prison.

Pour arriver à Tokombéré, la suite du vice-président national du MRC a dû faire des escales à Frolinat, Zamai, Lalaway. Des localités qui jonchent le chemin de Tokombéré A chaque arrêt, des femmes au foyer, des vieillards et des jeunes viennent partager leur joie avec celui qu’ils appellent le « Héros ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter