Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 01Article 616636

Actualités of Wednesday, 1 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Etoudi : le MRC dévoile son nouveau plan pour accéder au pouvoir

Il espère un grand changement dans les prochains jours Il espère un grand changement dans les prochains jours

• Maurice Kamto réclame toujours sa victoire

• Il espère un grand changement dans les prochains jours

• Me Fabien Kengne fait des révélations sur ABK Radio


Maurice Kamto n’a pas encore tourné la page de la présidentielle de 2018. Son parti croit fermement qu’il accèdera bientôt au pouvoir. Invité sur les plateaux d’ABK Radio, Me Fabien Kengne militant du MRC, explique comment Maurice Kamto compte accéder à Etoudi. Selon les révélations de l’avocat, le président du MRC attend impatiemment la décision de la Cour de justice africaine. Kamto espère un verdict en sa faveur.

« Le timing appartient à la Cour de justice africaine. Nous lui avons fourni toutes les preuves que nous avions. Nous attendons le verdict quant à notre droit légitime de reprendre le pouvoir qu’un pickpocket nous a volé. Pour moi, Son Excellence le professeur Maurice Kamto est le président élu du Cameroun», explique Me Fabien Kengne.

Abordant le boycott de son parti aux dernières élections législatives et municipales, Me Fabien Kengne justifie le choix du directoire. Le MRC n’est pas à la recherche du confort personnel de ses militants selon l’avocat.

« Dans le paysage camerounais aujourd’hui, nous savons qui est opposant ou pas. Parce que se déclarer opposant ne suffit pas à être opposant. Je ne cherche pas mon confort personnel. Si je suis député aujourd’hui, ce sera pour le peuple. Le pouvoir appartient au peuple. Je peux vous dire que le peuple ne nous reproche pas de n’être allés aux élections »,a-t-il laissé entendre.

Officiellement, Maurice Kamto a obtenu 14,23 % des suffrages loin derrière Paul Biya (71,28 %) lors de la présidentielle de 2018. Le président du MRC a toujours contesté ces résultats pourtant confirmés par Elecam et le conseil constitutionnel. Pour Me Fabien Kengne, il est impossible de battre Paul Biya par les urnes. « Aucun parti en dehors du RDPC ne peut accéder au pouvoir par les urnes », révèle-t-il.



Rejoignez notre newsletter!