Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 14Article 548653

General News of Wednesday, 14 October 2020

Source: cameroonvoice.com

Etoudi: comment un prêtre a fait trembler Paul Biya

Alors qu'il a annoncé lundi sur son compte Facebook qu'il devait observer une marche pacifique pour l'apaisement du climat sociopolitique et des crises diverses qui ont cours au Cameroun, le prêtre catholique Ludovic LADO a été enlevé par la Police camerounaise ce 13 octobre 2020 près de la ville d’Edéa, avant d'être relaxé des heures après.

Il était tout seul, habillé de sa soutane, symbole de paix et de pureté. L’homme de prêche s’est vu embarquer par une forte unité de police déployée par le régime Biya expressément pour empêcher la tenue de la marche pacifique qu’il observait; il entendait marcher pacifiquement de Douala à Yaoundé. La sérénité de l’homme lors de cette arrestation n’occulte pas qu’il s’agit d’un acte de répression de plus-de trop- au Cameroun. En effet le seul reproche fait au Père Jésuite d’avoir décidé de se lancer dans cette marche silencieuse de 10 jours pour le retour à la paix dans le NOSO. La police l’a interpellé à Edéa ce mardi en compagnie du journaliste Jacob Fossi.

L’action de l’homme de prêche avait connu une forte adhésion au Cameroun, les populations camerounaises se sont montrées très réceptive avec cette initiative d’un homme de Dieu visiblement indigné de la crise dans laquelle le régime Biya laisse prospérer le Cameroun. Avec ambition et calme, le père Ludovic Lado entamé son « pèlerinage de la fraternité » dans l’optique de plaider pour le dialogue, la justice, la paix et la réconciliation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du Cameroun comme a rapporté Cameroonvoice.

Cette interpellation irrégulière a suscité une vague d’indignation au chez les Camerounais. Pour l’association Cameroon Patriotic Diaspora (CPD), l’enlèvement du père Ludovic LADO représente une grave escalade dans la répression du régime contre de citoyens camerounais pacifiques. «Nous devons tous nous lever contre cette fascisation crescendo de la vie civile politique et politique par le régime néocolonial corrompu de Paul Biya qui a progressivement remis en cause toutes les libertés acquises de haute lutte au début des années 1990 !», a martelé le Directoire de cette entité, avant d’appeler à appelle à la libération sans conditions de l’homme de Dieu, afin qu’il puisse exercer pleinement sa liberté de croyance en poursuivant son pèlerinage de la fraternité qu’il a initié pour la paix au Cameroun. Après avoir été embarqué à Yaoundé, il a été relaxé « Folle journée avec les flics mais je suis libre et en forme. Les détails après… »; il n’a pas dit plus sur sa page Facebook. C’est à croire que le régime Biya s’emploie à museler cet homme de Dieu comme il en a l’habitude.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter