Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 23Article 522433

General News of Tuesday, 23 June 2020

Source: www.camerounweb.com

Ernest Obama demande pardon aux anglophones du Cameroun [VIDEO]


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Ses propos sur la crise anglophone ont choqué les internautes en 2017 à l'aggravation des hostilités entre l'armée camerounaise et les sécessionnistes. Ernest Obama comme à son habitude pour ses propos incendiaires a appelé à l’éradication des anglophones qui luttaient pour l’autonomie de leur région.

Il a aussi déclaré sur le plateau de Vision4 qu'il est prêt à déployer les grands moyens pour rayer le village de Patrice Nouma pour ses positions contre Amougou Belinga. « Nous (le groupe L’Anedcote, ndlr) avons déjà saisi Interpol sur le cas Patrice Nouma (…) mais nous allons également acheter et raser tout le village de Patrice Nouma (…) et y installer une usine d’eau, s'est il vociféré.


Mais plus tard il s'est exscusé toujours sur la même chaîne dans l'émission Club d'Elites devant ses invités pour ses propos incendiaires.



Ernest Obama dans la maille de la justice camerounaise

Selon nos informations, il fait l’objet d’une plainte de son patron, relative à sa gestion à la tête de Vision 4.
C’est l’information de ce jeudi 18 juin 2020 au Cameroun ! Le journaliste Ernest Obama a été interpellé en fin de matinée par des gendarmes au siège de Vision 4, la télévision privée basée au quartier Nsam dans le 3è arrondissement, pour laquelle il travaille depuis une décennie.

Selon nos informations, l’ancien directeur général de la chaîne a aussitôt été conduit au Secrétariat d’Etat à la Défense (SED) où il est actuellement en exploitation. Notre informateur précise que l’auteur de ‘‘Tout est pardonné’’ fait l’objet d’une plainte de son patron, Jean-Pierre Amougou Belinga, entre autres pour faux et usage de faux, détournement de fonds et haute trahison.

Pour mémoire, Ernest Obama a été suspendu par son patron en en septembre 2019 alors qu’il occupait encore les fonctions de directeur général de Vision 4. Il était alors soupçonné de malversations financières. Selon des sources, il aurait, avec d’autres employés du Groupe L’Anecdote, mis sur pied un réseau de détournement de l’argent de la publicité à travers notamment la création de comptes bancaires parallèles.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter