Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 19Article 597601

Actualités of Wednesday, 19 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Epervier: voici le programme des audiences de ce mercredi 19 mai au TCS

Deux affaires sont programmées par les juges dans le cadre de l'opération Epervier Deux affaires sont programmées par les juges dans le cadre de l'opération Epervier

• Deux affaires sont programmées par les juges dans le cadre de l'opération Epervier

• Il s'agit des infractions de détournement de biens publics, coaction et complicité de Dbp

• Paul Biya donne le feu vert pour l'arrestation des ministres indélicats


Les audiences se poursuivent ce mercredi 19 mai 2021 au Tribunal criminel spécial (TCS) dans le cadre de l'opération Epervier destinée à lutter contre le détournement des deniers publics.

Ce jour, deux affaires sur des infractions de détournement de biens publics, coaction et complicité de Dbp sont programmées par les juges. Il s'agit de :

- Affaire Ministère public, Etat du Cameroun (Minfi), contre Leubou Emmanuel, Amadou Haman, Lefang Célestine Nkeng, Mefiro Pempeme Inoussa, accusés d’infractions de détournement de biens publics, coaction et complicité de Dbp ;

- Affaire ministère public, État du Cameroun (Ministère des Finances, Minfi), contre Eyoho Ndjana Virginie Chantale épouse Ngasso, accusée d’infraction de détournement de biens publics.

Paul Biya donne le feu vert pour l'arrestation des ministres indélicats

Les collaborateurs de Paul Biya qui ont fait preuve d'indélicatesse dans la gestion des fonds Covid octroyés par certains bailleurs de fonds internationaux notamment, le Fond monétaire international (FMI) ont perdu le sommeil depuis que ce dernier, sous pression de l'institution de Breton Wood, a décidé d'y voir claire.

Depuis le début de la semaine, l'on assiste à une série d'auditions au Tribunal Criminel Spécial (TCS) des ministres y compris le premier ministre Joseph Dion Ngute en froid avec certaines personnalités dont le ministre secrétaire général de la présidence de la République Ferdinand Ngoh Ngoh.

Le journal "Le Point" dans son n°372 nous informe que, "pour le locataire d’Etoudi, il n’est pas question de vider les fonds de la Covid-19. Car l’aide du FMI est cruciale pour soutenir ceux dont les moyens de subsistance ont été affectés par la pandémie, soit 90 % de personnes employées dans informel. Il va donc régner de gréer ou de force une gouvernance" transparente et responsable.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter