Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 18Article 597442

General News of Tuesday, 18 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Epervier: voici le programme des audiences de ce 18 mai au TCS

Deux affaires sont programmées par les juges dans le cadre de l'opération Epervier Deux affaires sont programmées par les juges dans le cadre de l'opération Epervier

• Deux affaires sont programmées par les juges dans le cadre de l'opération Epervier

• Joseph Dion Ngute a été auditionné par les juges dans l'affaire de détournement présumé des Fonds Covid-19

• 06 autres ministres sont passés devant les juges


Les audiences reprennent ce mardi 18 mai 2021 au Tribunal criminel spécial (TCS) dans le cadre de l'opération Epervier destinée à lutter contre le détournement des deniers publics.

Ce jour, deux affaires sont programmées par les juges. Il s'agit de :

- Affaire Ministère public, Etat du Cameroun (Minfi), contre Leubou Emmanuel, Amadou Haman, Lefang Célestine Nkeng, Mefiro Pempeme Inoussa, accusés d’infractions de détournement de biens publics, coaction et complicité de Dbp;

– Affaire Ministère public, Etat du Cameroun (Agence de régulation des télécommunications, Art), contre Beh Mengue Jean Louis, Maryamou épouse Idrissou, Eteta’a Ntonga Gaston Michel, Ngono Anne Marlyse, accusés d’infractions de détournement de biens publics et complicité.

6 ministres auditionnés au TCS

6 ministres du gouvernement Dion Ngute ont été auditionnés au TCS ce lundi dans l'affaire de détournement présumé des Fonds Covid-19.

Après la déposition du Premier Ministre, DION NGUTE aux environs de 9h, Madeleine TCHUENTE du MINERESI, le ministre MBAÏROBE de l’agriculture et du développement rural, Pauline Irène NGUENE des Affaires Sociales, MANAOUDA MALACHIE, le MINSANTÉ, et Paul Atanga Nji de l’administration Territoriale ont tour à tour été auditionnés.

Selon des indiscrétions venues de la présidence, le FMI aurait conditionné le déblocage des nouveaux fonds à un audit portant sur la précédente somme de 125 milliards de F CFA (240 millions d’euros) qu’il avait allouée au pays en mai 2020. Le 6 avril, en complément de sa demande à la primature, Paul Biya a demandé à Laurent Esso, ministre de la Justice, de lancer une enquête concernant des détournements présumés dans ces fonds, qui pourraient s’élever à environ 50 milliards de F CFA. Une enquête qui réserve peut-être de mauvaises surprises.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter