Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 24Article 522739

General News of Wednesday, 24 June 2020

Source: cameroon-info.net

Epervier: un ancien caissier de la CNPS écope de la prison à vie pour détournement de 70 millions


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La forfaiture s’est produite à l’agence de la CNPS de la ville d’Edéa entre 2017 et 2018.

Dans l’Opération Epervier, mise sur pied par le Président Paul Biya pour traquer les gestionnaires véreux de la fortune publique, il n’y a pas que les hauts commis de l’Etat qui sont inquiétés. Des cadres d’entreprises sont aussi mis en cause.

C'est le cas de M. Ndi Ateba Stéphane Cyriaque. Cet ancien caissier principal à l’agence de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) de la ville d’Edéa (Littoral) a été reconnu coupable de détournement de 70,1 millions de FCFA et condamné à la prison à perpétuité, renseigne l’hebdomadaire Kalara en kiosque le 23 juin 2020. La sentence a été prononcée par les juges du Tribunal Criminel Spécial (TCS) le 15 juin dernier.

Un forfait commis entre 2017 et 2018. «Déclaré en fuite, M. Ndi Ateba est condamné à restituer au trésor public l’intégralité des fonds soutirés, augmentés de 5 millions de FCFA représentant les frais de procédure déboursés par la CNPS. S’y ajoute la paiement des frais de justice d’un montant d’environ 4 millions de FCFA», précise le journal.

Le tribunal a estimé que le fait pour l’accusé d’avoir pris la poudre d’escampette était la preuve de son aveu de culpabilité. Par ailleurs, M. Ateba Ndi avait reconnu les faits dans la réponse à la demande d’explications que lui avait servie sa hiérarchie à ce sujet.

«En effet, pour réussir le coup déploré, le mis en cause avait pris l’habitude certes de payer régulièrement les bons de prestations sociales, mais il les calquait par la suite en mettant cette fois les noms de bénéficiaires fictifs. Les bons falsifiés et relookés étaient ensuite repositionnés dans le circuit de paiement de telle sorte que la CNPS procédait à un double, voire un triple paiement de la même prestation sociale. Et les fonds qui découlaient de ce maquillage prenaient la direction des poches de l’accusé», relate Kalara.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter