Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 06Article 606445

Actualités of Tuesday, 6 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Epervier : la cour suprême efface les 20 ans de prison de Mendo Ze

Il était accusé de faits de détournement de fonds publics Il était accusé de faits de détournement de fonds publics

• Mendo Ze est décédé le 09 avril 2021

• Il était accusé de faits de détournement de fonds publics

• La cour suprême constate l’extinction de l’action publique



Le procès de Mendo Ze, décédé le 09 avril 2021, s'est poursuivi jusqu'au 29 juin dernier. Les juges ont décidé d'effacer la condamnation de l'ancien directeur général de la CRTV d’après le journal Kalara.

« A défaut d'accorder à l'ancien DG de la CRTV la grâce présidentielle qui était déjà planifiée pour lui, le pouvoir obtient de la cour suprême qu'elle exonère sa mémoire de la lourde peine que lui avait infligée le TCS. Ses compagnons d'infortune sont laissés sur le carreau », révèle le journal.

Le collège des juges de la cour suprême n’aurait pas tenu compte du désistement de Gervais Mendo Ze. Il a préféré constater l’extinction de l’action publique favorable à l’accusé décédé.

« Plus de 5 heures d'échanges, avant que le collège des juges ne décide de clore les débats et d'annoncer sa décision pour le 29 juillet. Comme Kalara l'avait pressenti dans son édition du 4 juin dernier, la Cour suprême a ignoré le désistement de M. Mendo Ze, l'acte sans lequel le dossier serait probablement encore rangé dans les tiroirs. Il a constaté l'extinction de l'action publique qui produit de meilleurs effets sur la mémoire du défunt. La mission est donc accomplie », précise Kalara qui révèle plusieurs zones d’ombre dans la décision de la cour.

En effet les juges de la Cour suprême ne se sont pas prononcés sur les sanctions pécuniaires infligées aux codétenus de Mendo Ze.

« Le verdict de la cour suprême de la semaine dernière s'est gardé de dire ce qu'il advient notamment des peines pécuniaires prononcées à l'égard des co-accusés de M. Mendo Ze c'est-à-dire Abah Abah, Akono Ze dès lors qu'il a été constaté une extinction des poursuites à l'égard du DG disparu. Le collège des juges entretient le fou jusqu'au bout puisqu'il n'a pas ordonné la publication de la sentence », constate le journal.


Le 19 mars 2019, le Tribunal Criminel Spécial avait déclaré sept personnes au total coupables des faits de détournement de fonds publics au préjudice de la Crtv. Gervais Mendo Ze avait écopé de 20 ans de prison ferme, pendant que Polycarpe Abah Abah, Jran Paul Amang Bitegni et Jean Marie Akono Ze recevaient chacun une peine d'emprisonnement ferme de 18 ans. Tous étaient frappés d'une déchéance de 5 ans et la confiscation de leurs biens.

Le TCS les condamnait en outre à payer des réparations au Trésor public soit près de 1,5 milliard de francs pour M. Mendo Ze à titre personnel. En coaction avec Jean Marie Akono Ze, le tribunal condamne l'ancien DG au paiement de 15,3 milliards de francs. Pareil en compagnie de Polycarpe Abah Abah pour 205 millions de francs. Jean Paul Amang Bitegni quant à lui était condamné à payer 98 millions de francs à l'Etat, rappelle Kalara.

Rejoignez notre newsletter!