Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 06Article 617236

Actualités of Monday, 6 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Epervier : l'étau se reserre autour de Nganou Djoumessi, bientôt à Kondengui

Nganou Djoumessi , le ministre des Transports Nganou Djoumessi , le ministre des Transports

• Vers une arrestation du ministre Nganou Djoumessi

• Les sources indiquent que le ministre va devoir répondre des détournements de fonds lorsqu'il était au ministère de l'Economie

• Le TCS n'attend que les instructions de Biya pour son interpellation



L'étau se resserre autour du ministre Nganou Djoumessi. L'opération Epervier est lancée à son encontre. Certaines sources indiquent que le ministre des Travaux publics peut se retrouver très bientôt à la prison de Kondengui.

Le Tribunal Criminel spécial, spécialisé dans les crimes financiers, est à ces trousses depuis un moment. Les sources confirment d'ailleurs que de lourds dossiers sur les détournements de fonds publics massifs sont déjà prêts, les enquêtes closes. Le TCS n'attend que le feu vert du président Paul Biya pour procéder à l'interpellation du ministre.

Ces dossiers concernent la période où il était au ministère de l’économie, de la planification et de l’aménagement du territoire, précisent les sources. Quant à son fils Boris Judicaël Nganou, auditionné à plusieurs reprises au TCS, son dossier est bouclé.

Emmanuel Nganou Djoumessi au poste de ministre des Travaux publics depuis 2015, est également embourbé dans d'autres scandales qui pour le moment, ne font pas objet d'enquêtes au TCS.

L’autoroute Douala-Yaoundé
Le pouvoir de Yaoundé souhaite ouvrir à la circulation l’autoroute Yaoundé-Douala, devant relier à terme les deux principales villes du pays, avant la CAN 2021, organisée au Cameroun dès janvier 2022. Mais à "cause de Nganou Djoumessi, le Cameroun traîne aujourd’hui la réputation d’être l’un des pays expert dans la réalisation d’infrastructures routières onéreuses et non achevées".

Lancé en 2014, le chantier devait en principe être livré depuis 2 ans. Mais à ce jour, seuls 60 km sur 196 de ce tronçon ont été réalisés. Les travaux sont aux arrêts faute d’argent. Le kilomètre de cette autoroute revient à 7 milliards de FCFA au contribuable. Ce qui fait de cette autoroute l’une des plus chères en Afrique, d’après un reportage réalisé récemment par France 24.

Selon toujours les sources, Nganou Djoumessi disposerait d’un vaste réseau lui permettant de se maintenir à son poste sans être inquiété.

Rejoignez notre newsletter!