Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 14Article 596950

General News of Friday, 14 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Epervier/détournement : le premier ministre Dion Ngute convoqué au TCS

Le premier ministre Dion Ngute convoqué au TCS Le premier ministre Dion Ngute convoqué au TCS

• Le premier ministre Joseph Dion Ngute est convoqué au TCS

• Plus de la moitié du gouvernement est attendue dans les locaux du TCS

• Les ministres sont accusés d'avoir détourné les fonds Covid-19


Plusieurs ministres camerounais justifieront la gestion qu’ils ont faite des fonds Covid-19 alloués par le FMI, devant le Tribunal Criminel Spécial(TCS). Le ministre de la justice, selon nos sources a reçu l’accord de la présidence de la République afin d’auditionner les ministres accusés de détournement de fonds. Le premier ministre Joseph Dion Ngute, jusqu’ici épargné par les scandales financiers sera lui aussi écouté par les enquêteurs. Les auditions commencent lundi 17 mai 2021.

Les ministres de Paul Biya sont dans le tourment. Selon des sources proches de la présidence, près de la moitié du gouvernement a reçu une invitation du TCS. Le ministre de la justice Laurent Esso après avoir reçu l’aval de la présidence de la République a saisi la présidente du TCS Annie Noëlle Bahounoui Batende pour le démarrage des auditions. Cette dernière réputée pour sa chasse aux ministres délinquants n’a pas tardé à saisir à son tour OKO Joel, Chef de Division des Enquêtes dans le Corps Spécialisé d'Officiers de Police Judiciaire du Tribunal Criminel Spécial. C’est cet officier qui a adressé les convocations aux ministres.

Le corps du délit

Il est reproché à plusieurs ministres de Paul Biya d’avoir détourné les fonds octroyés au Cameroun par le Fonds Monétaire International (FMI) pour lutter contre le Coronavirus. Le montant de l’aide s’élève à 250 milliards de francs CFA. Voulant demander une nouvelle aide, il a été demandé au Cameroun, de présenter un rapport de la gestion du premier fonds décaissé. L’enquête confiée à la chambre des comptes a révélé plusieurs anomalies.
En colère, Paul Biya ordonne, à la suite du rapport de la chambre des comptes, des poursuites judiciaires contre les personnes qui ont détourné les fonds du COVID-19, leurs co-auteurs et leurs complices.

Saisi par le secrétaire général de la présidence de la République Ferdinang Ngoh Ngoh, le ministre de la justice Laurent Esso avait trainé les pas dans un premier temps. Il a envoyé un courrier à Ferdinand Ngoh Ngoh lui demandant de lui faire parvenir le rapport de l’enquête de la chambre des comptes avant qu’il n’ouvre une procédure contre les ministres.

Le 13 avril 2021, le journal Jeune Afrique a indiqué que plusieurs arrestations sont programmées et la primature était dans le viseur de la justice.

« Selon nos informations, la primature est en première ligne. Paul Biya a prié Joseph Dion Ngute de faire un point complet sur l’utilisation des « fonds Covid », « accompagné de justificatifs », « dans les meilleurs délais ». Le chef de l’État subit en effet la pression du FMI, avec qui il espère signer ce mois-ci un nouvel accord pour obtenir des financements afin de lutter contre la pandémie », révélait le journal.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter