Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 13Article 548599

General News of Tuesday, 13 October 2020

Source: Actu Cameroun

Epervier: Fame Ndongo, Minkoa She, Magloire Ondoa poursuivis pour escroquerie de 126 millions

Suite à la suspension du doctorat professionnel, 28 étudiants menacent de traîner en justice le ministre de l’Enseignement supérieur et les recteurs des universités de Douala et de Yaoundé 2.

Le 14 février 2020, le ministre de (’Enseignement supérieur (Minesup) le Pr Jacques Fame Ndongo a demandé par voie . de correspondance au Recteur de l’Université de Yaoundé II, le Pr Adolphe Minkoa She, de suspendre le doctorat professionnel, La décision du Minesup ayant été appliquée, elle a pénalisé les étudiants qui suivaient ce niveau de formation. Ils ont confié à la presse qu’ils ont subi un préjudice financier estimé à 126 millions de Fcfa, soit 4,5 millions de Fcfa chacun.

Rappelons qu’ils sont au nombre de 28. Et leur formation s’étalait sur une période de trois ans, allant de 2015 à 2018. «Le préjudice est énorme. Il y a des camarades qui étaient dans des organisations internationales et qui se sont fait payer cette formation par leurs structures respectives. Et lorsque la suspension est arrivée, ils ont perdu leurs postes. Parce que la structure ne comprenait pas de quoi il s’agit, car ça s’apparente à de l’escroquerie. D’autres ont pris des crédits à la banque. A titre personnel, j’ai pris un crédit que j’ai dû racheter il y a deux ans, parce que ça pesait sur moi. On me coupe 132 000 Fcfa chaque mois», a déclaré le porte-parole du collectif desdits étudiants Joseph Claude Ateba à la presse, il affirme que dans les prochains jours, le ministre et ses collaborateurs susmentionnés recevront des sommations.

«Dès lundi [Ndlr, 12 octobre 2020] ils vont recevoir des sommations. On va leur donner huit jouis. S’ils ne réagissent pas, on va leur servir une citation directe et on ira directement au procès. Si on va au tribunal, on va leur réclamer des dommages et intérêts parce que les dommages sont énormes», ajoute-t-il.



Doctorat professionnel

Réuni en sa 36ème session à Cotonou au Bénin du 26 au 30 mai 2019, le Conseil des ministres du Cames (Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur) avait donné sa position sur le doctorat professionnel. «Sur la problématique du “Doctorate of Business Administration (Dba)” dans l’espace Cames, le Comité Consultatif Général (Ccg) a fait remarquer qu’il n’existe pas de doctorat professionnel dans l’espace Cames où le système Licence-Master-Doctorat (Lmd) est en vigueur.


En conséquence, le Ccg demande se conformer aux us et coutumes académiques de cet espace», renseignait le secrétaire général du Cames, Betrabd Mbatchi. La décision du Cames, ne s’applique qu’aux chercheurs camerounais qui désirent obtenir une agrégation Cames.«Car, le Cames n’a pas le pouvoir décisionnel sur les cycles de formation au Cameroun, l’organe habileté à le faire étant le Comité Consultatif des Institutions Universitaires (Cciu)».

En novembre 2019, dans une lettre du Premier ministre,signée du secrétaire général de ses services, il est demandé au ministre de l’Enseignement supérieur de prendre «instamment toutes les dispositions nécessaires afin de mettre définitivement un terme à toute initiative tendant à l’instauration du doctorat professionnel, sous quelle que forme que ce soit… »

La sortie de Joseph Dion Ngute faisait suite à une information qui lui était parvenue selon laquelle une Université publique, ou encore d’État selon l’appellation usuelle, aurait entrepris de renforcer son offre de formation par la mise en place des «doctorats de spécialités». La lettre du premier ministre pointait indirectement l’Université de Douala qui, avait entrepris d’instituer les «doctorats de spécialités» dans le but d’étoffer son offre de formation.

Même si le doctorat professionnel est prisé,-il demeure qu’il n’est pas encore à l’ordre du jour dans l’espace Cames où le Lmd fait office d’autorité. Mais certains pourraient supputer que serait rien d’autre qu’une manie pour extorquer de l’argent aux étudiants fortunés.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter