Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 02Article 570625

General News of Tuesday, 2 February 2021

Source: afrik-inform.com

Epervier: Atangana Kouna le repêché de Ferdinand Ngoh Ngoh

Mis aux arrêts le 22 mars 2018, puis conduit à la prison centrale de Kodengui dans la ville de Yaoundé pour malversations financières, l’ex-directeur général de la Camerounaise des Eaux (camwater) et par ailleurs ex-ministre en charge de l’Eau et de l’Énergie, Basile Atangana Kouna a bénéficié d’un arrêt de poursuites judiciaires.

L’ancien membre du gouvernement fait partie de la liste interminable de ceux qui sont accusés d’avoir tordu le cou aux caisses du contribuable camerounais. Par une correspondance datant du 2 décembre 2020, adressée au garde des Sceaux Laurent Esso, le Secrétaire Général à la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh, a instruit l’arrêt des poursuites judiciaires contre le sieur Atangana Kouna, demandant aussi de répercuter « les hautes directives du Chef de l’Etat, prescrivant l’arrêt des poursuites engagés contre le nommé Basile Atangana Kouna, dans l’affaire portée en objet ». L’objet en question était “affaire Ministère Public et Camwater contre Basile Atangana Kouna et autres ; arrêt des poursuites’’.

Notons que dans le document, celui qui gère les affaires courantes au palais d’Etoudi, le SGPR demande au ministre de la Justice d’informer le président du Tribunal Criminel Spécial (TCS), le procureur général auprès dudit tribunal et le ministre des Finances, de mettre en œuvre les modalités pratiques de reversement au trésor public du corps du délit confiné dans les comptes bancaires de l’intéressé, au montant arrêté par le juge d’instruction. «?Me rendre compte de vos diligences, pour la très haute information du chef de l’État?» instruit Ferdinand Ngoh Ngoh.

Au-delà du fait que cette poursuite contre l’ancien ministre de l’eau et de l’Énergie ait été arrête, il convient de rappeler qu’il existe comme une espèce d’épée de Damoclès sur sa tête. La justice pourrait revenir à la charge, mais cette fois dans l’affaire Camwater. Dans cette seconde affaire, il est poursuivi pour un détournement présumé de 1,2 milliards de FCFA. Cela étant, ce dernier avait déjà signé un virement de 125 millions de FCFA au profit de l’État le 23 septembre 2019 avant que ses comptes ne soient gelés par la justice camerounaise.

Rappelons que malgré les arrêts de poursuite judiciaire contre lui, il restera en prison jusqu’en février 2021 car il avait été condamné en février 2020 par le Tribunal de première instance pour émigration clandestine aggravée.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter