Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 20Article 597874

xxxxxxxxxxx de

Source: camerounweb.com

Epervier: Atanga Nji et Etoundi Ngoa s’opposent à l’audit ordonné par Paul Biya

• La chambre des comptes a saisi les différents départements ministériels pour leur demander des documents sur la gestion à des fonds Covid-19

• Paul Atanga Nji et Laurent Serge Etoundi Ngoa ont refusé de répondre jusqu’en mars 2021

• Quelques cas d’anomalies mentionnées dans le rapport d’audit


Chaque jour qui passe révèle de nouveaux rebondissements dans l’affaire de supposé détournement de fonds Covid qui a poussé le président de la Répubique Paul Biya à diligenter une enquête en vue de rassurer les bailleurs de fonds notamment le Fonds monétaire international (FMI).

En effet, suite aux hautes instructions du président Paul Biya, le Tribunal criminel spécial a auditionné plusieurs membres du gouvernement dont le premier ministre Joseph Dion Ngute sur l’utilisation des fonds.

Sur instructions de Paul Biya, la chambre des comptes a saisi les différents départements ministériels pour leur demander des documents sur la gestion à des fonds Covid-19. Mais l’on apprend ce matin, par le biais du lanceur d’alertes Boris Bertolt, que le ministre de l’administration territoriale, Paul Atanga Nji et son collègue de l’éducation de base, Laurent Serge Etoundi Ngoa ont refusé de répondre jusqu’en mars 2021.

Il nous renseigne aussi que le montant qui devait être alloué à Laurent Serge Etoundi Ngoa est de 6 milliards 500 millions fcfa tandis que celui de Paul Atanga Nji s’élevait à 1 milliards 400 millions fcfa.
« La chambre des comptes nous apprend que jusqu’au moment où ils envoyaient leur rapport d’étape à Paul Biya en Mars 2021, Laurent Serge Etoundi Ngoa a refusé de répondre. Chez Atanga Nji c’est encore plus amusant. L’on apprend que “ Le MINÂT s’est contenté de relever que son département ayant totalement réalisé les actions qui lui incombaient (...) il avait retourné l’argent au MINFI. Cependant le MINAT n’a pas fourni à la chambre les détails sur les actions et les crédits concernés “.» précise-t-il

Quelques cas d’anomalies mentionnées dans le rapport d’audit de la chambre des comptes sur la gestion des fonds Covid

- L’acquisition des équipements de protection individuelle (ÉPI) a causé un préjudice de 1 277 604 763 fcfa à l’Etat du Cameroun. Les engagements pour l’acquisition des ÉPI qui devaient être de 2 941 000 000 fcfa ont été effectués à hauteur de plus 23 milliards fcfa soit un surplus de plus de 20 milliards fcfa.

- Le détournement de l'objet de la lettre-commande spéciale N°082/2020 de 47 000 000 pour la fourniture des combinaisons de protection thermoscellables alors que ce sont des masques chirurgicaux qui ont été réceptionnés.

- L'acquisition des ambulances médicalisées. Cette activité a été budgétisée à hauteur de 1 100 000 000 fcfa (...) diverses irrégularités sont cependant relevées dans la procédure d'attribution et l'exécution desdits marchés:

- l'attribution d'un marché pour la fourniture de huit ambulances médicalisées de type C pour un montant de 440 millions de francs CFA à la société YAO Pharm alors que celle-ci ne figurait pas parmi les prestataires pré-qualifiés par la décision N°2820/D/MINSANTE/CAB du 29 mai 2020 portant publication des résultats de l'appel à manifestation

- le non-respect du délai de notification des ordres de service pour la fourniture des ambulances, le maître d'ouvrage les ayant délivrés le 29 décembre 2020 par des marchés signés les 20 et 21 août 2020, soit 150 jours après la date de la passation desdits marchés et ce, en violation de la réglementation en vigueur.

- La non-prise en charge en comptabilité matières d'un don chinois d'une ambulance en date du 12 juin 2020 pour l'assistance humanitaire au ministère de la santé publique par le ministre de l'administration territoriale. Au total la performance de cette activité est restée nulle dans la mesure où près de huit mois après l'autorisation des mesures dérogatoires permettant de faire face à l'urgence, aucune des ambulances commandées n'a été livrée au 31 décembre 2020.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter